TSO fiche1 Le viStrauss

271 mots 2 pages
LEVI-STRAUSS, SCIENCES SOCIALES

RECTO

Deux critères (Wiener)
1) Indépendance entre observateur et objet.
2) Séries d'observation assez longues pour faire des stats.

Objections (Lévi-Strauss)
- Monographie: Aucun des deux critères respecté.
- Linguistique structurale: Les deux critères sont respectés.
- Mode (Kroeber): Les deux critères sont respectés. On regarde la mode "froidement". On a de longues séries car nous nous habillons depuis des millénaires.

Mode: Phénomène qui allait résister le plus. A l'air d'être dû au hasard mais même sur ça on peut appliquer les deux critères. Objet qui semblait être celui qui marcherait le moins pourtant, il fonctionne: montre l'efficacité de sa démarche. -> Quand on ne suit pas sa méthode: nous serions dans l'erreur. -> Quand on suit sa méthode: réussite. -> Quel que soit l'objet.

VERSO

Critique du premier critère

Objectivité VS Compréhension à la Weber
- Observation des Hommes étant nous mêmes des Hommes: en profiter au lieu des les considérer comme des objets.
- Compréhension à la Weber ne veut pas dire manquer de science, cela nous donne même des infos en plus. Il faut simplement essayé de ne pas être naïf. -> c'est en aucun cas être anti-objectif.

De Durkheim à Bourdieu VS Compréhension à la Weber + Boudon
- Lévi-Strauss est un Durkheimien mais, pour lui, les règles de la méthode sont encore trop souples.
- Veut traiter l'objet comme une chose.
- Débat positiviste/compréhensif: faire en Sciences Sociales comme on fait en chimie.

Critique du deuxième critère

Selon Lévi-Strauss il est mieux d'avoir pleins de données.
Induction/confirmation VS Réfutation chez Popper (= quand ça ne marche pas c'est là qu'il y a un progrès. Limite: recherche continuelle de contre-exemple).

en relation