Tunisie: six mois après l'étincelle

Pages: 6 (1441 mots) Publié le: 26 mars 2012
Aujourd’hui, rares sont ceux qui n’ont pas entendu parler de Sidi Bouzid, cette petite ville du centre de la Tunisie.
Pourtant, éloignée de la mer et de la capitale, peuplée d’à peine 40 000 habitants, elle n’a jamais eu les faveurs des touristes ni, d’ailleurs, de la plupart des Tunisiens …
Mais, depuis l’immolation de Mohamed Bouazizi devant le siège du gouvernorat, en décembre dernier,Sidi Bouzid est devenue le symbole de la révolution tunisienne et le sujet de nombreux articles et ouvrages.
Tous tentent, à travers l’histoire du jeune suicidé et de sa ville natale, de comprendre les raisons profondes d’un soulèvement aussi inattendu qu’inédit.
Six mois après la fuite du dictateur, que peut-il y avoir à ajouter qui n’ai pas déjà été dit ou écrit ? Par ailleurs, depuis, d’autresvilles lui ont volé la vedette. Non loin de là, Kasserine est devenue le nouveau sujet favori des quelques médias qui s’intéressent encore à ce qu’il se passe en Tunisie…
Il faut l’avouer, c’est dans cet état d’esprit que nous sommes partis pour Sidi Bouzid. Et pourtant…

Ce qui frappe lorsqu’on entre dans la ville, c’est qu’elle est bien plus accueillante qu’on ne pourrait l’imaginer. Lecentre est plutôt coquet, les commerces et les cafés nombreux. Rien, à première vue et pour le voyageur de passage, ne permet de deviner que c’est ici qu’est né le soulèvement populaire qui a mené à la chute de 23 ans de dictature et à ce qui est convenu d’appeler aujourd’hui « le printemps arabe ». Certes, à l’instar de ce que l’on peut voir dans le reste du pays, les nombreux « graffiti » (aussibien en arabe qu’en français ou en anglais) témoignent de l’ampleur des événements, mais rien n’indique que le régime autoritaire de Ben Ali ai pu être plus intolérable ici qu’ailleurs…
L’autre surprise, et non la moindre, est la disparition de la photo de Mohamed Bouazizi qui, il y a peu, était encore accrochée à la sculpture hideuse représentant le chiffre fétiche du dictateur trônant sur laplace principale du centre-ville, là où le jeune marchand ambulant s’est suicidé. Tandis que Paris s’apprête à inaugurer une « Place Mohamed Bouazizi » et que ce dernier demeure une icône dans le reste du monde arabe en révolte, force est de constater que le jeune homme n’est plus en odeur de sainteté dans sa propre ville… Pourquoi ? Trouver une explication n‘est pas chose aisée tant les versionsdiffèrent. Certains avancent l’argument de l’acquittement de la policière qui aurait poussé Bouazizi au suicide, elle aussi une enfant du pays… D’autres, les plus nombreux, y voient une façon de punir la famille du jeune homme qui aurait trop profité de la popularité posthume de leur parent… Nous comprenons vite que toute idée préconçue serait ici battue en brèche. Notre découverte de Sidi Bouzids’est faite à travers les différents personnages rencontrés lors de notre séjour de 3 jours.

Avec Rami, nous pénétrons dans les quartiers pauvres de la ville. À 17 ans, il vit seul avec sa mère dans une seule pièce. S’il y a l’électricité, il n’y a ni douche, ni sanitaires. À peine entrés, on comprend vite que l’été, la chaleur doit y être insupportable, et l’hiver, le froid glacial. Rami est unfils illégitime, comprenez, conçu hors mariage. Son père, marié avec une autre, l’ignore lorsqu’il le croise. Comme sa mère ne pouvait subvenir convenablement à ses besoins, il a vécu un certain temps dans un foyer de la ville. Mais devenu trop âgé il a dû revenir chez lui. Rami a l’air intelligent mais terriblement triste. Il rêve de faire des études de droit mais désespère de pouvoir un jour yparvenir. Lorsqu’à la fin de notre discussion nous lui demandons s’il a quelque chose à ajouter il dit : « avant de manger, ce qui compte c’est la dignité de l’homme ». Violente réponse, consciente ou non, à ce qu’avait déclaré M. Chirac alors Président de la République : « Le premier des droits de l’homme c’est manger, être soigné, recevoir une éducation et avoir un habitat (…) de ce point...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La tunisie apres la revolution
  • Versement de régime ou bien révolution, la tunisie après ben ali
  • Mois
  • Tunisie
  • Tunisie
  • Tunisie
  • Tunisie
  • Tunisie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !