Tydrerr

Pages: 39 (9670 mots) Publié le: 11 août 2013
Donner sens à ma vie, Donner sens à ma mort
Etienne Godinot

La mort et la vie
L’être humain est mortel. Comme on le dit en plaisantant - car l’humour aide à vivre -, « la vie est une maladie mortelle, héréditaire et sexuellement transmissible », ou encore « la mort est une échéance de fin de moi. »… Chaque être humain peut - et doit - se demander pourquoi il est embarqué dans la vie sansl’avoir demandé, pourquoi il est né dans tel milieu, tel pays, telle culture, à telle époque, pourquoi en bref il est sur terre, s’il a quelque chose de spécifique à y faire… Chaque homme, chaque femme est confronté(e) à l’angoisse existentielle de se savoir mortel, à la souffrance ontologique à propos du mystère de la vie, de la souffrance, de la vieillesse et de la mort. Plus que tout, la perspectivede la mort engage la quête de sens. Chacun, face à ces sujets, est appelé à une réflexion personnelle et à la définition d’une attitude propre. Cette réflexion et cette attitude orientent son existence. C’est face à la mort d’un proche et face à la perspective de sa propre mort que chaque personne humaine est amenée le plus fortement à ses poser les questions du sens de sa vie et de la qualité deses relations, de ses engagements, de sa participation à la transformation du monde. La réflexion sur le sens de la vie et de la mort est la caractéristique de l’être humain, elle est ce qui fait la grandeur de l’homme et le distingue de l’animal. Elle n’est pas le monopole de la philosophie ou de la religion.

La mort fait partie de la vie, elle est son aboutissement. Personne n’y échappe,même si beaucoup ne veulent pas y penser ou trouvent de mauvais goût d’en parler, croyant à tort que penser à la mort peut empêcher de vivre. Au contraire, c’est ce dont on ne parle pas qui est le plus envahissant. « Ce n’est pas vrai que l’homme moderne est un esprit qui a vaincu la peur, ce n’est pas vrai ! La peur existe. La peur devant le monde extérieur, la peur devant le destin, devant la mort,la peur de l’inconnu, du néant, du vide. »1 « La révolution, la politique peuvent débarrasser l’homme de la peur de vivre. Mais elles ne le libèrent pas de la peur de mourir » Jean-Paul Sartre « La mort naturelle fait peur, c’est un sujet tabou. Elle guette les vieux et ils ne peuvent en parler : atterrés par l’image de leur visage vieilli que le miroir leur renvoie, ils refusent de sereconnaître, obsédés par la crante de devoir disparaître, ils refusent de réfléchir et détruisent leur raison dans un effort désespéré pour échapper à une lucidité insupportable »2 « Au début de mon mémoire Peur et angoisse de mort des personnes âgées, Alain Mougniotte me demanda la raison du choix de mon sujet. Ma réponse fut que l’angoisse de

1 2

Tadeusz Kantor, L’artiste à la fin du XXè siècle, 1990,p. 31, cité par Chantal Noly Jean Maisondieu, Le crépuscule de la raison, 1989, p. 13, cité par Chantal Noly.

mort était la principale cause de la démentification des résidants que je côtoyais, que mon objectif était de mieux comprendre ce processus et les moyens d’y remédier »3 « Nos sociétés occidentales sont malades par le fait qu’elles ont exorcisé la mort. En refoulant la mort, nous nel’acceptons pas comme étant une réalité à part entière, indissociable de la vie, et produisons toutes les névroses liées au « modernisme »4 . La publicité s’organise comme un ensemble de valeurs en rapport desquelles la mort est systématiquement une anti-valeur et doit être effacée. Tout ce qui connote la mort (l’échec, la fatigue, la tristesse, le doute, la peur…) est censé pouvoir être résolu pardes crèmes, des gélules, des médicaments, des contrats d’assurance, des séances de sauna, de bains à bulles et de relaxation… « Notre société feint d’ignorer la mort et le grand âge. L’essentiel de ce que traverse une famille à ce moment-là est soigneusement étouffé, confiné au sein de chaque famille par une société qui compte très largement et de manière aveugle sur les solidarités...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !