Typologie des organisations

Pages: 8 (1800 mots) Publié le: 29 mai 2012
LA THÉORIE DU GENRE DANS LES MANUELS DES COLLÈGES, PAR MARGUERITE PEETERS
Jeudi, 29 Septembre 2011 06:59 | Écrit par Observatoire
Nous reproduisons ici une interview accordée par Marguerite A. Peeters à l'agence Zenit et publiée le 27 septembre 2011.
 
L’origine d’un concept et les remèdes possibles
ROME, Mardi 27 septembre 2011 (ZENIT.org) – Marguerite A. Peeters est intervenue au Colloquesur le « gender » (la théorie du « genre ») qui s’est tenu à la faculté de droit de Toulon les 17 et 18 septembre. Il était organisé conjointement par l’Observatoire Sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon, les Associations Familiales Catholiques du Var et la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique du Var. Elle résume pour les lecteurs de Zenit son exposé à ce colloque : elle dénonceen des termes très énergiques une « transformation « molle » » de la société.
Marguerite A. Peeters est l’auteur de La mondialisation de la révolution culturelle occidentale et directrice de Dialogue Dynamics www.dialoguedynamics.com.
 
Zenit - L’intégration de la théorie du genre dans les manuels officiels des collèges pour les cours de « Sciences de la Vie et de la Terre » (SCV) a surprisbeaucoup de catholiques français. Or le phénomène du « gender » n’est pas nouveau. Comment expliquez-vous cet effet de surprise ?
Marguerite A. Peeters : Les manuels transforment en « proposition éducative explicite » ce qui est en fait un « projet idéologique » fabriqué par des ingénieurs sociaux franco-américains à partir des années 1950. Selon eux, l’identité féminine et masculine, la structureontologique de la femme en tant qu’épouse, mère et éducatrice, la complémentarité anthropologique homme-femme, la paternité, l’hétérosexualité (l’« hétéronormativité » dominante dans toutes les cultures), le mariage et la famille traditionnelle n’existeraient pas « en soi », ne seraient pas « bons » en eux-mêmes, mais seraient des « constructions sociales » : des phénomènes sociologiques, desfonctions sociales construites au fil du temps, des « stéréotypes » à déconstruire par l’éducation et la culture car jugés « discriminatoires » et « contraires à l’égalité ».
Décrite telle qu’elle est, cette « théorie » choque. En réalité, la culture occidentale est passée ces derniers siècles par une « révolution » qui s’est dramatiquement accélérée depuis une cinquantaine d’années et dont le« gender » est l’aboutissement logique. En effet, le « gende r » n’est pas un phénomène isolé et sans histoire. Il est le fruit d’un long processus de sécularisation ayant progressivement mené à la « mort culturelle » du père, de la mère, de l’époux et ayant substitué la personne, faite par amour et pour l’amour, par le citoyen-individu laïque et « autonome ». Ce processus, mené par celui qui veut la mortde l’homme, va toujours plus loin dans la réalisation de ses objectifs.
Ses avancées sont effectives, mais souvent silencieuses, grâce à des techniques de transformation sociale « molles » comme la manipulation sémantique, la construction de consensus, des arguments scientistes (psychologiques et sociologiques), la réforme de l’éducation, le « dialogue ». Les chrétiens occidentaux en ont tropsouvent été des observateurs lointains et passifs, sans parler des compromissions anesthésiantes que beaucoup, séduits par le dynamisme de la révolution et ses propositions « progressistes » et « libératrices », ont faites depuis plus de quarante ans. Une révolution est accomplie lorsqu’une « masse critique » ne résiste pas, voire adhère de plein gré, aux propositions idéologiques de ses fers delance. Le gender tombe de cet arbre comme un fruit mur. Le fait qu’il choque montre combien nous avons été inattentifs aux évolutions. Mais le choc laisse espérer un réveil de la France, honorée à juste titre par Jean-Paul II du titre d’« éducatrice des peuples » (1980).
A quand remonte vraiment le concept de « genre » ?
N’oublions pas qu’entre la première publication du Manifeste Communiste de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Typologie des organisation
  • Typologie
  • typologie
  • Typologie
  • Typologie
  • Typologie
  • Typologies stratégiques
  • Typologie fonds

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !