Ubu roi acte v, scène première

Pages: 6 (1415 mots) Publié le: 9 juin 2012
Acte V
Scène Première
Il fait nuit. Le PÈRE UBU dort. Entre LA MÈRE UBU sans le voir. L’obscurité est complète.
Mère Ubu. — Enfin, me voilà à l’abri. Je suis seule ici, ce n’est pas dommage, mais quelle course effrénée: traverser toute la Pologne en quatre jours ! tous les malheurs m’ont assaillie à la fois. Aussitôt partie cette grosse bourrique, je vais à la crypte m’enrichir. Bientôt aprèsje manque d’être lapidée par ce Bougrelas et ces enragés. Je perds mon cavalier le Palotin Giron qui était si amoureux de mes attraits qu’il se pâmait d’aise en me voyant, et même, m’a-t-on assuré, en ne me voyant pas, ce qui est le comble de la tendresse. Il se serait fait couper en deux pour moi, le pauvre garçon. La preuve, c’est qu’il a été coupé en quatre par Bougrelas. Pif paf pan ! Ah ! jepense mourir. Ensuite donc, je prends la fuite, poursuivie par la foule en fureur. Je quitte le palais, j’arrive à la Vistule, tous les ponts étaient gardés. Je passe le fleuve à la nage, espérant ainsi laisser mes persécuteurs. De tous côtés la noblesse se rassemble et me poursuit. Je manque mille fois périr, étouffée dans un cercle de Polonais acharnés à me perdre. Enfin je trompai leur fureur,et après quatre jours de courses dans la neige de ce qui fut mon royaume j’arrive me réfugier ici. Je n’ai ni bu ni mangé ces quatre jours. Bougrelas me serrait de près… Enfin, me voilà sauvée. Ah ! je suis morte de fatigue et de froid. Mais je voudrais bien savoir ce qu’est devenu mon gros polichinelle, je veux dire mon très respectable époux. Lui en ai-je pris, de la finance. Lui en ai-je volé,des rixdales. Lui en ai-je tiré, des carottes. Et son cheval à finances qui mourait de faim ; il ne voyait pas souvent d’avoine, le pauvre diable. Ah ! la bonne histoire. Mais hélas ! j’ai perdu mon trésor ! Il est à Varsovie, ira le chercher qui le voudra.
Père Ubu (commençant à se réveiller). — Attrapez la Mère Ubu, coupez les oneilles !
Mère Ubu. — Ah ! Dieu ! Où suis-je ? Je perds la tête.Ah ! non, Seigneur !
Grâce au Ciel j’entrevoi Monsieur le Père Ubu qui dort
auprès de moi.
Faisons la gentille. Eh bien, mon gros bonhomme, as-tu bien dormi ?
Père Ubu. — Fort mal ! Il était bien dur cet ours ! Combat des voraces contre les coriaces, mais les voraces ont complètement mangé et dévoré les coriaces, comme vous le verrez quand il fera jour; entendez-vous, nobles Palotins !
MèreUbu. — Qu’est-ce qu’il bafouille ? Il est encore plus bête que quand il est parti. A qui en a-t-il ?
Père Ubu. — Cotice, Pile, répondez-moi, sac à merdre ! Où êtes-vous ? Ah ! j’ai peur. Mais enfin on a parlé. Qui a parlé ? Ce n’est pas l’ours, je suppose. Merdre ! Où sont mes allumettes ? Ah ! je les ai perdues à la bataille.
Mère Ubu (à part). — Profitons de la situation et de la nuit, simulonsune apparition surnaturelle et faisons-lui promettre de nous pardonner nos larcins.
Père Ubu. — Mais, par saint Antoine ! on parle. Jambedieu ! Je veux être pendu !
Mère Ubu (grossissant sa voix). — Oui, monsieur Ubu, on parle, en effet, et la trompette de l’archange qui doit tirer les morts de la cendre et de la poussière finale ne parlerait pas autrement ! Ecoutez cette voix sévère. C’estcelle de saint Gabriel qui ne peut donner que de bons conseils.
Père Ubu. — Oh ! ça, en effet !
Mère Ubu. — Ne m’interrompez pas ou je me tais et c’en sera fait de votre giborgne !
Père Ubu. — Ah ! ma gidouille ! Je me tais, je ne dis plus mot. Continuez, madame l’Apparition !
Mère Ubu. — Nous disions, monsieur Ubu, que vous étiez un gros bonhomme !
Père Ubu. — Très gros, en effet, ceci estjuste.
Mère Ubu. — Taisez vous, de par Dieu !
Père Ubu. — Oh ! les anges ne jurent pas !
Mère Ubu (à part). — Merdre ! (continuant.) Vous êtes marié, monsieur Ubu.
Père Ubu. — Parfaitement, à la dernière des chipies !
Mère Ubu. — Vous voulez dire que c’est une femme charmante.
Père Ubu. — Une horreur. Elle a des griffes partout, on ne sait par où la prendre.
Mère Ubu. — Il faut la prendre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ubu roi acte v scène 1
  • ubu roi acte V scene I
  • Ubu roi acte scéne 1
  • Ubu roi, act v, scène iv
  • Ubu roi acte 1 scene 1
  • Commentaire ubu roi acte 5 scène 1
  • Commentaire ubu roi, acte iii, scène 2
  • Commentaire Ubu Roi acte 1 scene 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !