Ue15- ue27

Pages: 11 (2512 mots) Publié le: 2 février 2011
INTRODUCTION 

L’Union Européenne depuis le traité de Rome signé le 25 mars 1957, cherche a créé un marché unique ou règne une coopération économique, politique, et sociale afin d’atteindre le niveau quatre de la typologie de B.BALASSA. Pour cela, les 6 pays membres de l’époque c’est à dire la France, l’Italie, l’Allemagne, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas ont mis en place unecollaboration basée sur la libre circulation des personnes, des marchandises et des capitaux. Ce marché unique n’a cessé d’évoluer jusqu’à atteindre en 2007, les vingt-sept membres sans pour autant atteindre le dernier échelon du modèle de B.BALASSA.
En effet douze nouveaux membres nous on rejoint au sein de l’Union Européenne. En 2004 sont rentrés 10 pays (Pologne, République Tchèque, Slovaquie,Hongrie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Biélorussie, Ukraine, Hongrie) suivis en 2007 par la Roumanie et la Bulgarie. Tous ces nouveaux entrant plus communément appelés les PECO (Pays d’Europe Centrale et Orientale), présentent un retard de développement économique qui a fait énormément débat lors de leur entrée dans l’UE.
A partir de ce constat, nous nous sommes interrogés sur les effets de leursentrées dans la zone. Le marché du travail étant touché de plein fouet avec la crise des subprimes, il nous a semblé intéressant de nous pencher sur les conséquences de cette intégration sur ce marché. Ainsi nous nous sommes demandés quelles sont les conséquences de l’entrée des PECO sur le marché du travail européen.
Pour répondre à cette question nous allons structurer notre dissertation entrois parties qui suivent les principes de l’Union Européenne. Nous verrons donc dans un premier temps en quoi la mobilité des personnes à influencé le marché du travail après l’intégration des PECO, puis dans un second temps avec la libre circulation des marchandises et nous terminerons avec la mobilité des capitaux
I-LA MOBILITE DES HOMMES
L’immigration des travailleurs d’Europe de l’Est versles pays d’Europe de l’Ouest a toujours existé. En effet on a tous par exemple l’image des travailleurs polonais dans les BTP. Cependant la question que nous nous posons ici est de savoir quels seront les effets de l’élargissement de l’UE aux PECO sur ces migrations et leur impact sur le marché du travail.

A- Le marché du travail des PECO :
L’élargissement de l’UE à L’Est de l’Europe à eu uneffet bénéfique pour le marché du travail des PECO. En effet ce dernier s’est considérablement élargi et a permis aux travailleurs des nouveaux pays de trouver plus facilement un emploi. Ainsi un travailleur en provenance des PECO peut facilement prétendre à un emploi à l’ouest qui pourrait lui permettre d’avoir un meilleur niveaux de vie et ainsi se rapprocher des méthodes de consommation despays de l’Ouest.
L’ouverture des frontières permet aussi à de nombreux étudiants, des pays entrants, d’aller librement faire leurs études dans les pays occidentaux de l’UE. Les niveaux étant plus élevés à l’Ouest, cela permet d’élever le niveau de qualification des PECO et à long termepermettre de changer la structure du marché du travail puisqu’on aura de plus en plus de personne qualifiées.
Tout ceci est tout de même à nuancer. En effet normalement tout citoyen européen a le droit de travailler dans tous les pays de l'Union européenne s'il le souhaite. Ce droit est inscrit dans l'article 18 du Traité de l'Union européenne. Cependant, depuis l'élargissement de 2004, lesanciens pays de l'Union peuvent protéger leur marché du travail des travailleurs issus des nouveaux pays membres, pendant une période de transition de sept ans au maximum. Ceci a été mis en place pour éviter les migrations accrue en provenance d’Europe de l’Est.
De plus il n’est pas non plus certain que tous les immigrants trouvent effectivement du travail. Dans certains pays de l’UE des 15, le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !