Un américain a paris

5528 mots 23 pages
UN AMERICAIN A PARIS
DE CRITICK ART: http://www.critikat.com/Un-Americain-a-Paris.html

Un Américain à Paris ressort en salle. Entouré de son aura mythique et de sa distribution de prestige (Gershwin à la musique, Gene Kelly à la chorégraphie, les premiers pas de Leslie Caron), le film prouve une fois encore qu’il n’a rien perdu de son enchantement. La mise en scène de Minnelli permet de nombreuses lectures entre beauté picturale et mélancolie, tout en délivrant ce bonheur simple que l’on ressent devant les grandes comédies musicales de l’Âge d’or hollywoodien.

Revoir Un Américain à Paris aujourd’hui, c’est risquer de constater que l’aura mythique et la célébrité du film ont masqué au fil des ans un vieillissement certain. Il n’en est absolument rien. Cinquante-cinq ans après sa réalisation, Un Américain à Paris a su conserver sa force et sa beauté tout en restant un fleuron de la comédie musicale. Un Américain à Paris marque la collaboration de trois très grands artistes. Avant tout son producteur : Arthur Freed. Sous contrat avec la MGM, il a produit quelques-uns des plus grands musicals de l’Âge d’or hollywoodien. Du Magicien d’Oz de Victor Fleming (1939) à Chantons sous la pluie (dont il a écrit la chanson titre) de Stanley Donen (1952), Arthur Freed aura marqué de son empreinte l’histoire du cinéma. Mais sa collaboration la plus passionnée est celle qui l’unit à Vincente Minnelli. Ils ont réalisé ensemble pas moins de douze films : uniquement des comédies musicales (comme Le Chant du Missouri, Le Pirate, Brigadoon ou Tous en scène), à l’exception notable d’une comédie dramatique, The Clock avec Judy Garland, l’une des œuvres méconnues de Minnelli.
Minnelli doit beaucoup à cette collaboration qui débute dès son premier film en 1943, Un petit coin aux cieux. Elle donnera la possibilité au cinéaste de développer le genre de la comédie musicale avec toujours plus d’audace et d’innovation jusqu’à Gigi (1958) dont la narration est composée de tableaux

en relation

  • Un américain à paris
    285 mots | 2 pages
  • Un américain a paris
    319 mots | 2 pages
  • un américain à paris gershwin
    1284 mots | 6 pages
  • Role du droit des affaires dans relations humaines
    6428 mots | 26 pages
  • Le lundi noir
    2112 mots | 9 pages
  • Paris Vu Par Hollywood
    3085 mots | 13 pages
  • France vue dans le cinéma américain
    780 mots | 4 pages
  • Memoire de synthèse impérialisme américain
    3299 mots | 14 pages
  • Arrivée d'une nouvelle industrie; hollywood et le jazz age
    4023 mots | 17 pages
  • Oser un management français ouvert au monde
    6555 mots | 27 pages