Un flibustier français à l'assaut de la mer du sud

Pages: 31 (7625 mots) Publié le: 12 juin 2014
Raveneau de Lussan,
un flibustier français à l’assaut de la mer du Sud


Patrick Villiers* 


Rarissimes sont les documents authentiques décrivant les exploits des Flibustier et autres aventuriers dans la mer des Antilles, l’Atlantique sud ou le Pacifique. L’histoire des Aventuriers qui se sont signalés dans les Indes Exquemelin dont la 1ère édition publiée à Amsterdam en 1678 sous letitre De Americaensche Zee-Roovers connue immédiatement un succès d’édition international est toujours le livre le plus publié. Si Exquemelin a bien existé, le capitaine Charles Johnson, auteur de l’Histoire des Pirates anglais depuis leur établissement dans l’île de la Providence jusqu’à présent n’est autre que Daniel Defoé, auteur de Robinson Crusoé, autre livre mythique s’il en fut. Le manuscritd’Exquemelin a disparu, en revanche, le manuscrit de Raveneau de Lussan est conservé dans le fonds Marine des Archives nationales. C’est ce qui rend le témoignage de Raveneau de Lussan. Notre objet n’est pas de résumer ce manuscrit qui vient d’être réédité1 mais de montrer que Raveneau de Lussan, un des premiers aventuriers français à s’aventurer dans le Pacifique s’inscrit dans une longue filiationd’aventuriers français naviguant aux Antilles et sur les côtes de l’Amérique Latine. Commençons cependant par essayer de préciser les termes souvent confondus de pirates, flibustiers, boucaniers et de corsaires.

Pirates, flibustiers, boucaniers et corsaires à l’assaut des mers nouvelles? quelques définitions:
Les termes de pirates, corsaires, flibustiers, boucaniers, engagés sont le plussouvent utilisés à tort et à travers. Alexandre-Olivier Exquemelin, l’auteur du livre le plus célèbre sur la flibuste l’a intitulé Histoire des Aventuriers qui se sont signalés dans les Indes. Il a ainsi proposé la définition la meilleure de la flibuste. Des années 1520 aux années 1730, l’Atlantique et plus particulièrement les Caraïbes et l’Amérique latine virent débarquer des milliers d’Européenspoussés par des motivations très diverses qu’il ne faut pas confondre.

Le pirate, une mort annoncée
Contrairement à ce que trop de romanciers, y compris les plus contemporains laissent entendre, corsaires, flibustiers, boucaniers et autre engagés ne sont pas des pirates. Ce qui, pour moi est essentiel dans le pirate, c’est la pulsion de mort. Quelque part dans son inconscient, le pirate sait quesa vie est courte et qu’elle finira par une mort violente. La mort se trouve également dans l’épopée des autres groupes sociaux mais la recherche de la richesse est la motivation première des corsaires, flibustiers, boucaniers et des engagés. Cette recherche peut se résumer en un mot el dorado, le lieu mythique où l’or est en quantité illimitée. Alors que le pirate est présent depuis la plus hauteantiquité et encore de nos jours, pillant les banques ou attaquant les porte-conteneurs dans les détroits asiatiques, le corsaire correspond à une période historique bien précise: de la fin du moyen âge à la guerre de Sécession.

Le corsaire, un auxiliaire de la marine légale, autofinancé par ses prises
Le corsaire était en effet, du point de vue même de ses ennemis, un marin auxiliaire d’unemarine légale. Il ne pouvait donc être pendu, les coutumes de la guerre, puis les lois internationales, interdisant progressivement au Moyen Age de condamner à mort un soldat ennemi vaincu. Il en découla des conditions “objectives” pour bénéficier des “prérogatives corsaires”:
- il fallait que les princes, villes-états ou les nations respectifs fussent en état de guerre ouverte. Si le corsairecontinuait son activité après la cessation des hostilités, il devenait pirate. S’il attaquait un navire neutre, le problème devenait rapidement très complexe et se réglait par voie diplomatique, et/ou judiciaire.
- le corsaire devait être reconnu “corsaire” par un prince ou un Etat et légitimé par une lettre de marque ou une commission en guerre.
Le navire corsaire était donc un bâtiment...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'outre-mer français dans ses relations à la métropole
  • A l’assaut de la bibliothèque
  • Mer méditerranée interface nord sud
  • Afrique du sud (français & anglais)
  • Article sur l'outre-mer français
  • Devoir Français : L’Homme et la Mer
  • Florilege francais sur le theme de la mer
  • L'outre-mer français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !