Un hemisphère dans une chevelure

254 mots 2 pages
I- Une atmosphère fabuleusement étrange
1- La convocation de tous les sens
- 5 sens convoqués, notamment la vue et l’odorat
- Ceci rend compte d’une forte sensualité dans tout le texte que le trimètre à la fin du poème souligne.
2- La métaphore filée de la chevelure-océan
- 7 strophes aident au déploiement de la chevelure dans le texte grâce à laquelle sont convoqués tous les sens.
- Au §3, l’évocation de la chevelure pleine d’odeurs déclenche le phénomène du souvenir plein de bruits et de visions positives remplies de sensualité.
- La forte présence du champ sémantique de la chevelure dans tout le texte , notamment au début de chaque § laisse libre cours à l’évocation du souvenir et contribue de ce fait à mieux rendre compte d’un voyage immobile.
3- Un voyage immobile
- L’étrangeté réside aussi dans le fait que si les cheveux activent la mémoire, v.6, aucune action physique n’intervient si ce n’est dans la dernière strophe. Tout est dans la contemplation du passé et la magie évocatoire de l’écriture ‘comparaisons, métaphores, lyrisme, rythme).
- Comme nous l’avons vu dès la 1ère sous-partie, l’importance des sens de la vue et de l’odorat atteste de la présence d’un témoin plus que d’un acteur allongé sur un divan " dans la chambre d’un beau navire " amarré au port.
- Le souvenir lui-même valorise l’immobilité de celui qui voit afin qu’il se remplisse mieux des sensations rappelées à sa

en relation

  • Un hemisphere dans une chevelure
    1117 mots | 5 pages
  • Un hémisphère dans une chevelure
    1451 mots | 6 pages
  • Un hémisphère dans une chevelure
    361 mots | 2 pages
  • Un hémisphère dans une chevelure
    277 mots | 2 pages
  • Hemisphere dans une chevelure
    1183 mots | 5 pages
  • Un hémisphère dans une chevelure
    307 mots | 2 pages
  • Un hemisphere dans une chevelure
    826 mots | 4 pages
  • Un hémisphère dans une chevelure
    1502 mots | 7 pages
  • Une hémisphère dans une chevelure
    415 mots | 2 pages
  • Un hemisphere dans une chevelure.
    2948 mots | 12 pages