Un homme écrit au président

540 mots 3 pages
Mes excuses Monsieur le Président.

Je m'appelle Sébastien, et je suis un français dit "moyen", de taille moyenne, au QI dans la moyenne et à la plume incertaine.
J'ai la chance (diriez-vous) d'avoir un emploi, moyen lui aussi, tant en terme d’intérêt que de rémunération.
Je suis marié et père des 2 superbes enfants (en bonne santé), mon épouse travaille (elle aussi, oui...quelle chance !!) un peu plus que la moyenne.
Pour résumer, c'est le bonheur !!!
Alors, je dois m'excuser, d'être exaspéré, de passer pour un éternel insatisfait, et surtout d'utiliser à votre encontre des noms d'oiseau que la bienséance m'interdit de publier ici...
Que diable se passe t-il ? Pourquoi et comment se fait-il qu'avec une telle situation, un français "moyen", souhaite informer le plus grand nombre de son désarroi...

Peut-être parce que ce désarroi,cette tristesse, Monsieur le Président, est de votre fait...

Fatigué d'être la cible de toutes vos réformes fiscales, fatigué d'être la vache à lait qui doit toujours faire plus d'efforts, quand ceux qui vous le demandent n'en font pas, fatigué de voir fondre comme neige au soleil le fruit de mon travail....
En tant que simple salarié, vous devinez bien que mon revenu est bien loin d’égaler 10% du votre, celui de mon épouse...non plus ! Nous sommes propriétaires d'un emprunt auprès d'un établissement financier, encore pendant 2 décennies ou presque, ensuite, peut-être serons-nous propriétaire foncier, je dis peut-être car au rythme ou vont les choses, je ne vois plus vraiment l’intérêt de garder ce toit qui me coute en taxes....nous dirons un mois de salaire, l'emprunt lui, représente environ 7 à 8 mois de salaire, les impôts sur le revenus comptaient environ pour 1 mois et demi de salaire, et, j'y reviendrai ultérieurement, vont me couter plus de 2 mois dès l'an prochain grâce à vos réformes.Pour aller travailler, car je ne travaille pas chez moi bien entendu, j'ai besoin d'un véhicule, honte à moi, il est diesel (excusez-moi

en relation

  • L'influence des reseaux sociaux
    1413 mots | 6 pages
  • Histoire des arts: le déserteur
    321 mots | 2 pages
  • Les liaisons dangereuses
    2816 mots | 12 pages
  • Dissertation kennedy
    1178 mots | 5 pages
  • Sequence la 5eme republique
    4823 mots | 20 pages
  • Liaisons dangereuses
    614 mots | 3 pages
  • La littérature est une arme
    770 mots | 4 pages
  • Le déserteur de boris vian
    396 mots | 2 pages
  • Fiche de lecture
    1150 mots | 5 pages
  • Stupeurs et tremblements
    780 mots | 4 pages