Un homme seul est-il un homme libre ?

1269 mots 6 pages
Depuis toujours, l’Homme vit en communauté avec ses congénères et il est dans la nature de l’Homme d’aimer être libre. Mais, peut-on considérer qu’un homme coupé de tout autre contact humain est libre ?
Plusieurs questions peuvent-être posées : les contraintes qu’autrui impose à notre liberté ne sont-elles pas effacées lorsque l’on s’isole ? Mais la solitude même ne nous enlève-t-elle pas aussi certains privilèges que la vie en communauté peut garantir à notre liberté ? Et La liberté, même en étant coupé du reste du monde est-elle réellement atteignable ?

Désirer être seul, souhaiter se trouver dans un monde isolé de tout humain, permet avant tout de ne plus être en rapport avec ce contact social. Cela nous amène vers une nouvelle orientation de vie, qui ne subit aucune contrainte venant d’autrui. Un homme isolé va se retrouver apte de vivre comme il l’entend, dans l’environnement qu’il aura choisi. C’est en effet ce que pense Pierre Kropotkine en 1901« l’homme n’a affaire qu’avec soit même, avec ses habitudes de loyauté, ses sympathies ». Il échappera alors au conformisme qui implique un respect des normes et de la conformité, et pourra agir selon ses propres envies. La solitude nous donne la liberté de se rapprocher de notre idéal de vie. Un homme seul sera donc en droit de s’occuper de ce qui l’entoure, de gérer ses actions comme il l’entend sans subir des choix, des punitions, des obligations qui ne sont rien d’autre qu’une pression exercé par la société. De plus, le fait de souhaiter être seul, peux relever aussi d’un choix religieux ou bien même moral. En effet, le but de l’ermite est spirituel, c’est un homme qui dans un isolement volontaire se consacre à la prière et mène une vie d’austérité. Le mot ermite vient du grec « erêmos » qui signifie désert. Un homme seul, va pouvoir penser, développer ses propres idées. Certains artistes décident de s’isoler volontairement dans le but d’accéder plus facilement à l’inspiration qui leur est nécessaire.

en relation

  • Étude du livre i, chapitre iv du contrat social de jean-jacques rousseau
    2458 mots | 10 pages
  • L'obéissance est elle incompatible avec la liberté ?
    1945 mots | 8 pages
  • La liberté
    1751 mots | 8 pages
  • Rousseau etude de texte
    1048 mots | 5 pages
  • La liberté
    5575 mots | 23 pages
  • Un homme sans mémoire peut-il être libre?
    2328 mots | 10 pages
  • Intro l’homme qui ne s’oppose pas peut-il être un homme libre ?
    253 mots | 2 pages
  • Liberté
    512 mots | 3 pages
  • Un homme libre est il un homme sans obligation?
    3049 mots | 13 pages
  • L'existentialisme est humanisme
    4877 mots | 20 pages