Un jour

4021 mots 17 pages
Rousseau – Du contrat Social

a) L'état de nature :

L’état de nature a peut-être existé. Peu importe. Cela reste une hypothèse. Toujours est-il que selon Rousseau cet état de nature est paisible. L'homme s'y trouve dans la condition d'un animal solitaire, indépendant, « stupide et borné » : autrement dit, il n'y a pas d’évolution, car rien ne le contraint à sortir de cet état. N'ayant aucune relation nécessaire avec les autres, il ne parle pas, il ne se pense pas. Sa raison est embryonnaire, entièrement au service de l'instinct. Il vit comme il sent. Deux sentiments innés commandent ses actions : La conservation de soi ou amour de soi (à ne pas confondre avec l'amour propre) et la pitié (sorte d'empathie qui lui fait craindre de faire du mal à autrui).

Se laissant aller à ses penchants naturels égoïstes, mais détestant la violence, cet être n'est ni bon, ni mauvais, il n'a aucun sens moral, donc aucune perversité . Il est amoral, cad hors de toute moralité. Comme Locke, Rousseau admet donc un état de nature paisible, mais l'homme n'est pas naturellement sociable. Contre Hobbes, pour qui l'état de nature est un état de guerre de tous contre tous, Rousseau considère que l'homme n'est pas par nature insociable, donc la sociabilité reste possible.

Donc, il n'est ni sociable, ni insociable, en quelque sorte il est asocial. Rien ne le prédispose à la vie en société, mais rien ne le lui interdit non plus ; c'est une des premières conditions qu'observe Rousseau pour justifier son changement de nature. Il dira que la nature humaine est perfectible, cad qu'elle peut évoluer (vers le bien ou le mal, le mieux ou le pire, le progrès ou la corruption). Mais notons toutefois que cette évolution signifie l'irréversibilité. S'il quitte l'état de nature, il n'y retournera plus, il se dénature, et entre dans l'Histoire.

b) la sociabilité :

Un évènement extérieur est venu troubler l’harmonie originelle (changement de conditions climatiques par ex, et/ou

en relation

  • Ce jour-là
    2272 mots | 10 pages
  • Un jour
    875 mots | 4 pages
  • ce jour-là
    604 mots | 3 pages
  • Un jour
    911 mots | 4 pages
  • Un jour
    640 mots | 3 pages
  • Un jour
    2127 mots | 9 pages
  • Jour
    2562 mots | 11 pages
  • Un jour.
    325 mots | 2 pages
  • Un jour
    548 mots | 3 pages
  • un jour
    350 mots | 2 pages