Une charogne

2337 mots 10 pages
Une Charogne

Le poème est extrait de la partie Spleen et Idéal des Fleurs du Mal de Baudelaire, qui intègre la quasi-totalité de sa production poétique depuis 1840.
Œuvre majeure de Baudelaire, publiée le 23 juin 1857 et rééditée en 1861, Les Fleurs du mal sont l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne, empreinte d’une nouvelle esthétique où la beauté et le sublime surgissent, grâce au langage poétique, de la réalité la plus triviale. L'œuvre exerça une influence considérable sur Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé ou encore Arthur Rimbaud. Baudelaire travaille ici une forme poétique qui est déjà un topos littéraire : la déclaration d’amour à la femme aimée sous la forme d’une vanité. Ce motif a été très utilisé par les poètes de la Pléiade (Humanisme du XVIe siècle, Renaissance). Ainsi, on peut immédiatement songer à l’intertexte de Ronsard, « Ode à Cassandre » dans Les Amours. Ainsi, le propos semble le même : la femme aimée doit voir sa propre image future dans la décomposition de la nature : c’est le principe de la Vanité (le spectacle du monde n’est montré que pour mieux faire apparaître le néant à l’œuvre, la mort qui vient inévitablement). Baudelaire utilise un topos en le poussant à bout : ce n’est plus une rose déflorée que l’on voit mais une charogne ! Ainsi, le topos est partiellement détourné : le beau même décomposé laisse place au laid, au répugnant, à l’horrible. Ainsi, Baudelaire substitue à la célébration de la beauté éphémère de la rose et de la femme, la célébration du laid, de l’horrible, de ce qui est mort. Ainsi, Baudelaire pose la question du beau dans l’art : l’art doit-il nécessairement célébrer la beauté ? Peut-on célébrer le laid avec une forme belle ?

I) De la vanité à la description du macabre. II) a) l'inscription de la charogne dans un cadre bucolique III) b) la description macabre IV) Une déclaration d'amour ironique ? V) a) un couple uni ? VI) b) l'ironie à l'égard de stéréotype amoureux VII)

en relation

  • Une charogne
    2092 mots | 9 pages
  • Une charogne
    614 mots | 3 pages
  • Une charogne
    1079 mots | 5 pages
  • Une charogne
    393 mots | 2 pages
  • Charogne
    545 mots | 3 pages
  • Une charogne
    312 mots | 2 pages
  • La charogne
    475 mots | 2 pages
  • Une charogne
    1584 mots | 7 pages
  • Une charogne
    2285 mots | 10 pages
  • Une charogne
    2070 mots | 9 pages