Une histoire de suspense écrite par moi-même

Pages: 6 (1433 mots) Publié le: 21 juin 2012
FÉLIX PINARD
Le passé : l’arme de prédilection de la Vengeance

Jo s’éveilla, enchaîné, dans une grande pièce, seul. Il n’y avait aucune source de lumière ni de fenêtre. C’était l’obscurité totale. L’homme n’avait donc aucun point de repère pour déterminer l’heure et l’endroit où il se trouvait présentement. Il percevait cependant un effluve, plutôt fort et persistant. Ça empestait le remugle.Là où il était assis, le sol était plutôt froid. De plus, il ne descellait aucun bruit ou son pouvant être caractéristique d’un endroit en particulier. Cependant, la dernière chose dont il se souvenait avant de se réveiller dans cet endroit infâme, c’est qu’il était chez lui, à Denver, aux États-Unis, le 7 juin 2007.
Puis, après plusieurs heures de solitude, d’inconfort et de questionnementsintérieurs, une lumière s’alluma et Jo, ayant passé un long moment dans le noir, fut aveuglé quelques instants. Un homme apparut alors devant lui.
L’homme lui semblait familier. Ce dernier était gigantesque, mais svelte et ne paraissait guère jeune. Les quelques cheveux ayant élu domicile sur le cuir chevelu de l’homme formaient une couronne et avaient pris une teinte cendrée. Aucune émotionn’habitait son visage, du moins à ce moment-là. Il était vêtu tout de noir, ce qui le faisait paraître plus auguste, car on avait peine à distinguer sa carrure même si l’on pouvait facilement déduire qu’il n’était pas maigrelet.
* Je vous connais? demanda Jo à l’homme, d’un air pensif.
* Vous ne vous souvenez pas de moi? Je vais vous aider à vous rappeler! dit l’homme, courroucé.
L’inconnus’éloigna, s’approcha d’un levier et l’actionna. Les chaînes auxquelles Jo était attaché se tendirent et il leva de terre puis se retrouva dans les airs, accroché par les bras au plafond.
Le mystérieux homme rebroussa chemin et se dirigea de nouveau vers Jo, un scalpel à la main.
* Vous souvenez-vous de ce que vous avez fait à ma femme, Camille Ambert? Ou à toutes les autres que vous avez violées,séquestrées puis immolées sauvagement? demanda l’homme, à Jo.
* Guy Ambert? Êtes- vous devenu fou? Je n’ai jamais tué ces femmes! Vous étiez même présent lorsque j’ai été acquitté, lors de mon procès! dit Jo, qui commençait à paniquer.
* Avouez vos crimes et je ne vous ferai rien, à part enregistrer vos aveux et les livrer, avec vous, à la police! cria Guy.

***

Marc Froment avait enquêtésur la mort de toutes ces femmes. À plusieurs reprises, il avait eu affaire à cet homme, un certain Jo Allan. C’était un délinquant et un dangereux criminel. Dès son jeune âge, peu après la mort prématurée dont ses parents avaient été victimes, il en avait voulu à la Terre entière. Âgé maintenant de 34 ans, il avait commis plusieurs délits – aussi bien mineurs que majeurs – qui lui firent passerplusieurs années à l’ombre. Plus récemment, il avait été soupçonné d’avoir perpétré les assassinats de près d’une dizaine de femmes. Marc l’avait arrêté, mais n’avait pas réussi à convaincre les membres du jury. Faute de preuves solides et accablantes, ils l’avaient acquitté.
Marc était devenu obsédé par Jo. Convaincu de sa culpabilité, il l’épiait et avait installé un traceur GPS dans son manteau.C’est de cette façon qu’il l’avait retrouvé ce jour-là. Le GPS indiquait 1024, Boulevard Churchill, C4R 9L2. Il savait que ce qu’il faisait était illégal et ne respectait pas sa vie privée. Mais il l’avait fait et comptait bien en profiter.

***

* Je n’avouerai rien! Puisque je vous dis que ce n’est pas moi! dit Jo.
* Parfait. Ce scalpel vous aidera peut-être à me révéler vossecrets! dit Guy.
Il s’approcha, encore plus près, de Jo. Ce dernier se mit à se débattre torrentueusement et à donner des coups de pieds dans le vide. Guy avait tout prévu. Il sortit une petite télécommande de sa poche droite, puis appuya sur l’unique bouton. Une décharge de 240 volts l’électrisa en passant par les chaînes conductrices en métal. Il arrêta alors de bouger. Guy commença donc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Voltaire, histoire des voyages de scarmentado écrite par lui-même (1756)
  • Expression ecrite histoire
  • Histoire des arts_Support ecrit
  • Histoire de la presse écrite
  • Histoire De La Presse Ecrite
  • HISTOIRE DE LA PRESSE ECRITE
  • Alexandre Dumas, Histoire d'un mort racontée par lui-même
  • Histoire des francs, la page 66, écrit par grégoire de tours et traduit par latouche.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !