Une maison de poupée

Pages: 94 (23333 mots) Publié le: 4 janvier 2011
OVIDE 02
I. LA VIE DES FORMES

-J’ai le projet de dire comment les formes changent dans les corps ?
-Comment les corps changent de forme(s)
- ?
-Le poème doit couvrir le temps depuis l’origine du monde jusqu’à l’époque contemporaine.
-Je me suis mis en tête de dire comment les formes se changent en des corps nouveaux…

-Je veux raconter deux choses, l’évolutiondes formes et l’histoire de l’univers depuis le début jusqu’à nos jours. Big bang mais aussi origine de la vie, origine de la conscience.
-Et celle des espèces.

-Y a-t-il un nombre limité de formes dans la nature ? C’est bien ce que d’Arcy Thompson a l’air de dire.
-Je me demande quand même pourquoi et comment un flux d’énergie qui s’écoule sans but peut répandre de la vie et de la consciencedans le monde.

-Je dis le changement des formes ou je le chante ?

POINCARÉ : Le scientifique n’étudie pas la Nature pour un but utilitaire. Il étudie parce qu’il y trouve du plaisir, et il y trouve du plaisir parce que la Nature est belle. Si la Nature n’était pas belle, elle ne vaudrait pas la peine d’être étudiée, et la vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue. Jez parle de la beautéintime qui vient de l’ordre harmonieux des parties et qu’une intelligence pure est capable d’appréhender.
HEISENBERG : Si la Nature nous conduit à des formes mathématiques d’une grande simplicité et beauté –par le mot « formes », je veux dire des systèmes cohérents d’hypothèses, d’axiomes, etc. – et que personne n’a entrevues auparavant, nous ne pouvons nous empêcher de penser qu’elles révèlent unaspect réel de la Nature… Vous avez dû le sentir aussi : la simplicité presque effrayante et la totalité des interconnexions que la Nature étale soudain devant nous et pour lesquelles nous n’étions pas du tout préparées.
EINSTEIN : Toute personne qui comprendra ma théorie ne pourra échapper à sa magie. L’attrait essentiel de la théorie réside dans le fait qu’elle se suffit à elle-même. Qu’uneseule de ses conclusions soit invalidée et il faut abandonner la théorie. La modifier sans détruire toute la structure est impossible.
OCCAM : Tout ce qui n’est pas nécessaire est inutile.
-Vraiment ?

-Qu’est-ce que le chaos ?
-Une masse informe et confuse.
-Oui, un bloc inerte, un entassement d’éléments mal unis et discordants
-Amas en un même tout.
-La terre n’était pas encore suspenduedans l’air, équilibrée par son propre poids.
-Partout où il y avait la mer, il y avait aussi la terre, il y avait l’air. Ainsi la terre était instable, la mer n’était pas navigable, l’air manquait de lumière : rien ne conservait sa forme propre. Chaque élément était un obstacle pour l’autre, parce que dans chaque corps le froid faisait la guerre au chaud, l’humide au sec, le mou au dur, le léger aulourd.
-Un dieu ou la nature la meilleure mit fin à ce conflit en séparant la terre du ciel, l’eau de la terre, l’air dense de l’éther fluide. Il (ou elle) démêla ces éléments, les tira de la masse obscure et attribua à chacun une place distincte, les unit par l’harmonie et la paix. Le feu vif et sans poids de la voûte céleste s’élança vers les régions supérieures du monde. Le plus proche de lui,c’est l’air presque aussi léger. La terre, plus dense que les deux, attira les éléments les plus massifs et se tassa sous son propre poids. L’eau enveloppa le tout, occupa la place qui restait et emprisonna le monde solide.

ÉDITORIALISTE : qu’est-ce que l’Homme, etc. ?
RADIO (prononcer raie d’Io) : Je vais vous en parler, moi, etc.
« Un animal plus sacré, et intellectuellement plus capablemanquait encore, et qui pourrait dominer les autres manquait encore. » Tu parles.
ÉDITORIALISTE : Mais comment a-t-il été créé ?
RADIO (prononcer raie d’Io) : Bon, d’accord, etc.
OU BIEN : le dieu, quel qu’il soit, celui qui est à l’origine de ce monde meilleur, l’a formé d’un germe divin.
OU BIEN : la terre toute récente, récemment séparée des hautes régions de l’éther, a gardé quelques...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Une maison de poupées
  • Une maison de poupée
  • Maisons de poupé
  • L'espace de la maison dans maison de poupée d'ibsen.
  • Commentaire une maison de poupée d'ibsen
  • Maison de poupée
  • Un maison de poupée, Henrik Ibsen
  • La position de la femme dans maison de poupée d'ibsen

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !