Une vie après la naissance ?

277 mots 2 pages
UNE VIE APRES LA NAISSANCE ? Philosophie

Dans le sein de leur mère, deux embryons, es jumeaux, s'entretiennent.

« Dis toi, tu y crois à la vie après la naissance ? » Demande l'un.

« Oui, bien sur ! Ici nous prenons des forces afin de rencontrer le monde extérieur ». répond l'autre.

C'est absurde « dit le premier ». Il ne peut pas y avoir de vie après la naissance.
A quoi cela pourrait il ressembler ?

Je ne sais pas exactement. Mais ce doit être beaucoup plus lumineux qu'ici.
« Peut-être que l'on se déplace, que l'on mange avec la bouche ? »

« Ça c'est la plus grande bêtise que j'ai jamais entendue ! Manger avec la bouche complètement insensé ! Notre nourriture vient du cordon ombilical. Et comment pourrions nous nous déplacer ? Le cordon ombilical est beaucoup trop court pour cela ».

« Quand même, ça doit pouvoir se faire. Tout sera simplement un peu différent.

« Tu rêves ! Personne n'est jamais revenu dans notre monde après la naissance. Avec la naissance, la vie c'est fini. Un point c'est tout ».

« C 'est vrai, personne ne sait à quoi ressemble la vie après la naissance. Mais je suis sur que nous pourrons voir notre mère et qu'elle prendra soin de nous ».

« Une mère ??? Tu ne crois quand même pas en une mère ? Et où serait elle ?

« Eh ben, ici, partout autour de nous.
Nous somme en elle, nous vivons en elle et par elle. Sans elle, nous ne pourrions avoir d'existence propre ».

« N'importe quoi ! Je n'ai aperçu de mère, donc elle n'existe pas ! »

« Si, quelquefois, quand tout est silencieux, tu peux l'entendre chanter

en relation

  • Commencement
    2069 mots | 9 pages
  • Les frontières de la vie, droit civil des personnes
    3138 mots | 13 pages
  • On ne naît pas homme on le devient
    2456 mots | 10 pages
  • Naître, vivre et mourir
    1060 mots | 5 pages
  • Droit Civil CH.1- Le droit des personnes
    6134 mots | 25 pages
  • Famille contenporaine
    2265 mots | 10 pages
  • Droit civil
    5789 mots | 24 pages
  • L'acquisition de la personnalité et le droit à la vie
    2370 mots | 10 pages
  • GPA : la France condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme
    4750 mots | 19 pages
  • L'homme
    1251 mots | 6 pages