Une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue

805 mots 4 pages
Au fil du temps, plusieurs personnes ont dû se demander quel était le but de la vie. Et évidemment, il n’est pas facile de répondre ou d’expliquer quelle est la signification de la vie, encore moins pour une seule personne. Ainsi, la question ici est de savoir comment on sait que sa vie est digne d’être vécue ou non? Socrate, le père de la philosophie antique, a déclaré, « Une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue. » Est-ce que cela veut dire qu’on a besoin d’«examiner» et de réfléchir pour être heureux? La réflexion est-elle un moyen pour atteindre la sagesse et le bonheur? Avoir une pensée autonome est-elle un meilleur choix que de se contenter des idées véhiculées par les autres? Quel genre de vie faut-il mener?

Une vie sans examen s’oppose à la vie philosophique faite de questionnement, de débat, et de critique vis-à-vis de toute prétention de savoir. L’examen consiste avant tout à évaluer et prendre les choses en considération en y prêtant une attention particulière. Ainsi, parler d’une « vie sans examen », c’est évoquer une vie dans laquelle il n’y aurait pas de retour sur soi, d’interrogation sur le sens et la valeur. L’esprit critique et la réflexion permettent de nous connaître nous-mêmes, car c’est à travers ces moyens que nous apprenons nos limites. On comprend enfin qu’on ne connaît rien, comme prétend Socrate : «Ce que je sais, c’est que je ne sais rien». Autrement dit, c’est la responsabilité de chacun de sortir de sa double ignorance et de réaliser qu’«ils ne savent rien». Ceux qui vivent aveuglément ne comprennent jamais ceci, et ils vivent dans leur «caverne», comme prétend Platon. Ils sont des prisonniers qui sont doublement enchaînés, car d’abord, ils sont victimes, et ensuite, ils sont ignorants de ce dont ils sont victimes. Plus esclave encore que l’esclave est l’esclave qui se croit libre.

La société actuelle tend de plus en plus à valoriser un genre de vie d’où la réflexion et l’étude sont exclues. En effet, le plaisir

en relation

  • Une vie sans examen vaut-elle la peine d'être vécue ?
    589 mots | 3 pages
  • qu'«une vie sans examen ne vaut pas la peine d'être vécue«?
    573 mots | 3 pages
  • Une vie sans examen vaut-elle la peine d'etre vécue ?
    1048 mots | 5 pages
  • Argumentation socrate et criton
    581 mots | 3 pages
  • Une vie sans examen mérite-t-elle d'être vécue?
    421 mots | 2 pages
  • Une vie sans examen vaut-elle la peine d'être vécu?
    771 mots | 4 pages
  • Sans examen?
    981 mots | 4 pages
  • L'apologie et criton
    1057 mots | 5 pages
  • Socrate
    625 mots | 3 pages
  • Citations socrate
    386 mots | 2 pages