Urbanisme, utopie et réalité une anthologie françoise choay

Pages: 6 (1386 mots) Publié le: 18 juillet 2013
Françoise Choay entame, en 1965, une remise en question « l’urbanisme en question » de la réponse urbanistique à la production anarchique des métropoles et cités industrielles depuis le début du siècle.
« L’urbanisme, utopie et réalité », ouvrage majeur de l’urbanisme moderne, écrit en 1965 (l’année de la mort de le Corbusier), par F. Choay spécialiste de l’urbanisme; historienne, etthéoricienne (des formes urbaines et architecturales) de grande expérience. Dans une période ou le silence été presque totale à l’échelle de la villes, car aucune attention particulaire ne s’est manifestée dans le but d’appréhender ou d’assimiler les faits urbains régnants et enpleine mutation, F.Choay nous procure un éclaircissement de l’histoire de l’urbanisme allant de la cité industrielle depuis le début du XIXe siècle jusqu’aux XXe siècle, tout en présentant un panorama de la pensé urbanistique dont les théories reposent sur une lecture critique des villes depuis l’âge traditionnel, illuminé par un nouvel ordre économique naissent : capitalisme
Par sa nouvelleméthodologie d’analyse critique, ressentis dès les premiers paragraphes, l’auteur soulève un paradoxe: l’urbanisme entre ce qu’il estimait être et ce qu’il est en réalité -comme l’intitulé du livre l’indique-tout en cherchant profondément les différentes significations des incertitudes qui stimulent l’aménagement urbain. Cette critique portante sur les pensées qui sont à la base del’urbanisme moderne issue d’un ensemble de mythes (système de valeur) a donc pour but la construction d’un cadre référentiel permettant de comprendre le sens réel de l’urbanisme (se qu’il devrait être) tout en analysant ses sources et en indiquant ses gênes sans pour autant, fournir un prototype prédéfini.L’urbanisme du XXe siècle, une discipline encore récente, définie selon F. Choay par son « caractère réflexif, critique et à prétention scientifique»-le distinguant des arts urbains antérieur-visant « la création des villes », est considéré habituellement comme une révolution de la pensée de la ville, mais, ce néologismecorrespondant à l’émergence d’une nouvelle réalité(Société industrielle) est en vérité héritier de deux courants de pensé précurseurs (culturalisme et progressisme), qui sont jusqu’à nos jours maintenue dans les théories urbanistiques: une thèse que F. Choay affirme durant son raisonnement qui suit un ordre chronologique strictement établi, que j’ai pu détecter dans la première partie composantl’ouvrage, se présentant comme une synthèse rigoureuse proposant un classement systémique de la pensée de la ville en regroupant les urbanistes en différents courants théoriques.
F. Choay découpe tout d’abord son analyse en deux périodes distinctes : Le pré-urbanisme au XIXe siècle face aux inquiétudes sociales et structurelles de la révolution industrielle et l’urbanisme au XXe siècle, une pensé quise veut dépolitiser. Tandis que Le pré-urbanisme très politique est « l’œuvre de généralistes (historiens, économistes ou politiques), l’urbanisme est sous ses deux formes, théorique et pratique ….». La différence entre les deux époques réside principalement dans la mise en application des théories; Les théories pré-urbanistes sont de l’ordre de l’utopie (ville modèle peu deréalisation), contrairement à l’urbanisme qui est de l’ordre de la pratique (concrétisé) et qui se focalise plutôt sur les besoins de l’homme. Dans un souci d’établir un nouvel ordre face au désordre de la ville industrielle, deux courants antagonistes marquent ces deux périodes : le courant progressiste a tendance futuriste (Fourrier, Owen, Proudhon), promue par le modernisme hygiéniste et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche de lecture : Urbanisme, utopies et réalités
  • Françoise Choay _ Patrimoine
  • L'allégorie du patrimoine, françoise choay
  • Egalité des sexes : utopie ou réalité?
  • Plurilinguisme de masse, utopie ou réalité ?
  • « Un art universel de tout enseigner à tous » utopie ou réalité ?
  • Urbanisme
  • urbanisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !