Urbanité et multiculturalité

Pages: 11 (2561 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Dans son aphorisme célèbre - " l'air de la ville rend libre " - Weber décrivait la ville comme un espace de liberté : le citadin échappe aux pesanteurs sociales et culturelles propres à la ruralité. Il se fait citoyen à mesure qu'il se plonge dans les masses urbaines et relativise ses valeurs ancestrales, il reconstruit son être social selon de nouvelles formes d'allégeances : intégrationsocio-professionnelle, conscience de classe, engagement politique et syndical, fidélité à l'Etat et/ou à la nation. Marx voyait dans la métropole industrialisée le laboratoire de l'humanité, le creuset où se forge l'homme nouveau des sociétés industrielles et démocratiques. La ville s'avère donc le vecteur privilégié de la modernité.

Cette thématique de la ville civilisatrice, source de la consciencepolitique et condition de la démocratie, apparaît depuis l'Antiquité… c'est pour échapper à la sauvagerie d'une confrontation constante avec l'animalité que l'homme bâtit les ramparts de la cité, l'obligeant à trouver les voies d'une concertation stratégique, ébauche de politique. L'étymologie grecque de ce dernier vocable nous permet d'ailleurs de conjuguer citoyenneté et urbanité. La politiqueapparaît donc ici comme l'art de subordonner les intérêts particuliers en vue du bien commun , ce qui suppose un art consommé de la conciliation et de la persuasion. Dès l'aube de la pensée philosophique, on sait que le dépassement des subjectivités n'est possible que par la construction d'un "logos" commun - entendons par là aussi bien le langage partagé qui permet l'intercompréhension, que laraison commune à l'ensemble des citoyens.

La ville apparaît comme des îlots de civilisation au sein d'une ruralité encore "ensauvagée" qu'il fallait, progressivement, dompter, coloniser et intégrer. L'organisation de l'Etat autour d'un pôle central d'où s'exerce le pouvoir politique, où se concentrent les richesses économiques et constituant progressivement le référent culturel est la voie decette intégration - économique, politique et culturelle - du monde rural comme condition de la construction de la nation moderne. Tel est le décor d'une modernité marquée du sceau de l'urbanité triomphante : les métropoles du monde industriel - capitales des nations - sont les vecteurs obligés de la modernité politique.
Territoires de la ségrégation

L'utopie de la cité intégrationniste etlibérateur s'effondre face à une réalité plus douloureuse. La " civilisation " est avant tout une rupture, une ségrégation, un rejet hors de l'humanité de tout ce qui ne procède pas de la " cité " et c'est ensuite une entreprise de conquête et d'asservissement d'une in-humanité " sauvage " au nom d'un Progrès civilisateur et conquérant. La métropole édifiée sur les ruines des campagnes - souvenons-nous dela description par Marx de l'accumulation primitive du capital, rendue possible par l'expropriation violente des paysans lors du remembrement des terres - devient les pôles d'attraction de l'exode rural. En strates successives, les populations s'agglutinent dans les zones industrielles, échappant aux servitudes féodales pour trouver d'autres formes d'assujetissement… ce qui était patiemmentconstruit au cours des siècles de culture paysanne se voit destructuré dans l'anonymat prolétarien où, l'individu, rouage interchangeable d'une machinerie dont la fonction et le devenir lui échappent. Il se voit jour après jour démembré, saucissonné pour ainsi dire, dans les tâches répétitives de la production industrielle, devenu marchandise productrice de marchandise. C'est dans la lutte ouvrière,reconstruisant une identité collective de nature politique, que le prolétariat trouvera l'issue à son asservissement.

On attendait tout de l'utopie d'une cité réconciliée dans la collectivisation des moyens de production, mais les aléas de l'Histoire en ont décidé autrement. En fait d'utopie, la transformation de la lutte de classe en un combat sans merci pour la maîtrise de l'Etat, au prix de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Multiculturalité
  • Nouvelle urbanité
  • Multiculturalité et interculturalité
  • Art et urbanité (rome)
  • Pédagogie inter et multiculturalité
  • Cours urbanité ruralité l1 géo
  • Gestion de la multiculturalité au sein de l'environnement professionnel taiwannais

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !