Urss au grand air

Pages: 7 (1689 mots) Publié le: 5 janvier 2011
SCENE XIV

ARAMINTE, DUBOIS

ARAMINTE __ Qu'est-ce que c'est donc que cet air étonné que tu as marqué, ce me semble, en voyant Dorante ? D'où vient cette attention à le regarder ?
DUBOIS __ Ce n'est rien, sinon que je ne saurais plus avoir l'honneur de servir Madame, et qu'il faut que je lui demande mon congé
ARAMINTE, surprise __ Quoi ! seulement pour avoir vu Dorante ici ?
DUBOIS __Savez-vous à qui vous avez affaire ?
ARAMINTE __ Au neveu de Monsieur Remy, mon procureur.
DUBOIS __ Eh ! par quel tour d'adresse est-il connu de Madame ? comment a-t-il fait pour arriver jusqu'ici ?
ARAMINTE __ C'est Monsieur Remy qui me l'a envoyé pour intendant.
DUBOIS __ Lui, votre intendant ! Et c'est Monsieur Remy qui vous l'envoie : hélas ! le bon homme, il ne sait pas qui il vous donne ;c'est un démon que ce garçon-là.
ARAMINTE __ Mais que signifient tes exclamations ? Explique-toi : est-ce que tu le connais ?
DUBOIS __ Si je le connais, Madame ! si je le connais ! Ah vraiment oui ; et il me connaît bien aussi. N'avez-vous pas vu comme il se détournait de peur que je ne le visse.
ARAMINTE __ Il est vrai ; et tu me surprends à mon tour. Serait-il capable de quelque mauvaiseaction, que tu saches ? Est-ce que ce n'est pas un honnête homme ?
DUBOIS __ Lui ! il n'y a point de plus brave homme dans toute la terre ; il a, peut-être, plus d'honneur à lui tout seul que cinquante honnêtes gens ensemble. Oh ! c'est une probité merveilleuse ; il n'a peut-être pas son pareil.
ARAMINTE __ Eh ! de quoi peut-il donc être question ? D'où vient que tu m'alarmes ? En vérité, j'en suistoute émue.
DUBOIS __ Son défaut, c'est là. (Il se touche le front.) C'est à la tête que le mal le tient.
ARAMINTE __ A la tête ?
DUBOIS __ Oui, il est timbré, mais timbré comme cent.
ARAMINTE __ Dorante ! il m'a paru de très bon sens. Quelle preuve as-tu de sa folie ?
DUBOIS __ Quelle preuve ? Il y a six mois qu'il est tombé fou ; il y a six mois qu'il extravague d'amour, qu'il en a lacervelle brûlée, qu'il en est comme un perdu je dois bien le savoir, car j'étais à lui, je le servais ; et c'est ce qui m'a obligé de le quitter, et c'est ce qui me force de m'en aller encore. Ôtez cela, c'est un homme incomparable.
ARAMINTE, un peu boudant __ Oh bien ! il fera ce qu'il voudra ; mais je ne le garderai pas : on a bien affaire d'un esprit renversé ; et peut-être encore, je gage, pourquelque, objet qui n'en vaut pas la peine ; car les hommes ont des fantaisie...
DUBOIS __ Ah ! vous m'excuserez ; pour ce qui est de l'objet, il n'y a rien à dire. Malepeste ! sa folie est de bon goût.
ARAMINTE __ N'importe, je veux le congédier. Est-ce que tu la connais, cette personne ?
DUBOIS __ J'ai l'honneur de la voir tous les jours ; c'est vous, Madame.
ARAMINTE __ Moi, dis-tu ?
DUBOIS__ Il vous adore ; il y a six mois qu'il n'en vit point, qu'il donnerait sa vie pour avoir le plaisir de vous contempler un instant. Vous avez dû voir qu'il a l'air enchanté quand il vous parle.
ARAMINTE __ Il y a bien en effet quelque petite chose qui m'a paru extraordinaire. Eh ! juste ciel ! le pauvre garçon, de quoi s'avise-t-il ?
DUBOIS __ Vous ne croiriez pas jusqu'où va sa démence ; ellele ruine, elle lui coupe la gorge. Il est bien fait, d'une figure passable, bien élevé et de bonne famille ; mais il n'est pas riche ; et vous saurez qu'il n'a tenu qu'à lui d'épouser des femmes qui l'étaient, et de fort aimables ma foi, qui offraient de lui faire sa fortune et qui auraient mérité qu'on leur fit à elles-mêmes : il y en a une qui n'en saurait revenir, et qui le poursuit encore tousles jours ; je le sais, car je l'ai rencontrée.
ARAMINTE, avec négligence __ Actuellement ?
DUBOIS __ Oui, Madame, actuellement, une grande brune très piquante, et qu'il fuit. Il n'y a pas moyen ; Monsieur refuse tout. Je les tromperais, me disait-il je ne puis les aimer, mon coeur est parti. Ce qu'il disait quelquefois la larme à l'oeil ; car Il sent bien son tort.
ARAMINTE __ Cela est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Urss au grand air dm.
  • Les grandes puissances : usa/urss
  • L'urss au grand air
  • L'urss au grand air
  • -Adhesion et contestation des deux grands sur le plan ideologique (usa et urss)
  • Urss
  • Urss
  • URSS

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !