Utopie

962 mots 4 pages
Définition
Dans le sens courant du terme, l'utopie est un rêve irréalisable. Thomas More fut le premier à utiliser ce mot pour désigner la société parfaite qu'il imaginait. Dans le mot utopie, la racine grecque topos, signifiant lieu, est précédée d'une lettre remplaçant aussi bien le préfixe eu qui veut dire bien que le préfixe ou, la négation. L'utopie est un bon lieu inexistant. Elle est, dira Jean-Jacques Wunenburger, « la relation de l'imagination historique avec cet ailleurs qui n'est jamais tout à fait nulle part, et qui nous déporte toujours vers du nouveau. »

Certains penseurs considèrent les utopies comme des choses positives, qui favorisent le progrès de l'humanité; d'autres les considérent comme une invitation au totalitarisme. Pour comprendre ces interprétations opposées il faut situer l'utopie par rapport à l'idéal et par rapport à l'idéologie.

L'idéal, l'idéal de justice par exemple, est inaccessible à la manière de l'étoile. On sait qu'on ne l'atteindra jamais, mais on peut espérer faire de modestes progrès vers le bien en le prenant comme repère dans la nuit de l'action. Solon, le fondateur du premier état de droit, est le parfait exemple de l'homme qui avait pris un idéal de justice comme guide, sans se faire d'illusions sur les obstacles auxquels il se heurterait en chemin. En raison même de son altitude et du mystère qui l'entoure, l'idéal protège l'homme d'action contre la tentation de détruire le médiocre présent pour hâter l'avènement de l'avenir radieux.

L'utopie est irréalisable, mais plutôt à la manière d'un devis, dont la réalisation supposerait des conditions qui n'existent pas. Des précisions imaginaires, semblables à celles que l'on trouve dans les plans et les scénarios, y remplacent le mystère de l'étoile. Tôt ou tard, un chef charismatique ayant une mentalité d'ingénieur et persuadé que l'homme peut réussir là où Dieu a échoué, ne résistera pas à la tentation de transformer l'humanité, c'est-à-dire de lui enlever sa forme

en relation

  • Utopie
    4234 mots | 17 pages
  • utopie
    302 mots | 2 pages
  • Utopie
    1568 mots | 7 pages
  • Utopie
    865 mots | 4 pages
  • Utopie
    430 mots | 2 pages
  • L utopie
    767 mots | 4 pages
  • Une utopie
    960 mots | 4 pages
  • Utopie
    475 mots | 2 pages
  • Utopie
    868 mots | 4 pages
  • utopie
    441 mots | 2 pages