Vanessa beecroft, guggenheim, new york 1998

Pages: 5 (1157 mots) Publié le: 27 avril 2012
Vanessa Beecroft est une artiste italienne à cheval entre le XX et le XXI siècle. A partir de 1994, elle débute une série de performance qu’elle met en place lors de soirée, de vernissage dans des galeries ou même dans des musées. Ses œuvres abordent la question du corps de façon flagrante, ses mises en scènes destinées à attirer l’attention de façon crue, cachent un message visantmajoritairement la place de la femme dans l’art, aussi bien que côté artiste que côté plastique, en utilisant comme outil principal la beauté. A partir de la performance suivante, un show réalisé au musée Guggenheim en 1998 à New York, nous allons nous demander quelle est la place de la femme dans l’art ainsi que dans la société. Nous répondrons en deux grandes parties qui s’intituleront art pour la premièreet société pour la seconde car cette performance n’est pas seulement artistique, mais creuse aussi d’autres tunnels que nous visiterons.

La place de la femme dans l’art est discutable : n’est-elle qu’un corps-objet, un corps à émotion, un esprit complexe dans une enveloppe charnelle, voir autre chose ? Tout d’abord, niveau réalisation, peu d’artistes féminines sont reconnuesaujourd’hui mais le corps féminin est pourtant représenté à mainte reprise dans plusieurs œuvres. On reproduit le corps comme on le voit, pour Manet et son Olympia, comme on le désire, pour l’embellir, quitte à rendre le corps difforme, comme avec La Grande Odalisque d’Ingres. Selon Beecroft, la beauté de la femme n’est jamais assez, jamais vraiment mise en avant. Son œuvre met en scène des femmesdebout, droites et stoïques, placées en cercle, signe de perfection, en lien avec les idées de l’artiste. La droiture des corps renvoie une image de la femme forte et puissante, cette sensation étant renforcée par le port des talons et le point de vue de la photo. En effet, la contre-plongée surélève les modèles qui nous surplombent. La lumière blanche met en avant les corps, les met en valeur, lesexpose. Les corps ne sont ni maigres, ni ronds, ils ont les formes suffisantes d’une femme de notre temps. Malgré leurs postures tendues, certains modèles gardent la grâce féminine : une jambe courbée, étirée… Beecroft ne choisit pas un type de femme en particulier –bien que caucasien, représentant aujourd’hui le modèle à suivre aux quatre coins du globe et étant le type le plus représenté dansl’art depuis toujours- comme elle a pu le faire dans d’autres de ses œuvres (exemple : vb43 Gagosian Gallery, Londres, UK. 2000) où elle prenait un certain type de femmes : rousses, blondes, métisses etc. Ici, blondes, brunes, cheveux lisses ou bouclés sont mélangés, montrant aux spectateurs qu’il n’y a pas qu’un type de femme.
C’est le spectateur qui doit circuler pour regarder etcomprendre l’œuvre. Au premier coup d’œil, les gens passent et ne voient que le superflu : des femmes réelles et dressées, vêtues de maillot de bain deux pièces simples et de couleur sombres. Jusqu’ici, rien de bien spécial jusqu’à ce que vienne le second regard, plus approfondi, qui laisse entrevoir, derrière, les femmes nues, a qui les spectateurs portent alors un certain intérêt. En 1984, VanessaBeecroft distribue des tracts avec le slogan suivant: “Do women have to be naked to get into the Met. Museum? Less than 5% of the artists in the Modern Art section are women, but 85% of the nudes are female.” (Traduction : Les femmes doivent-elle être nues pour être dans le Metropolitan Museum of Art ? Moins de 5% des artistes dans la section Art Moderne sont des femmes, mais 85% des nus sont desfemmes.) Ici, on constate que, sans avoir remarqué la nudité des femmes, la majorité des spectateurs ne se seraient pas longtemps attardés sur l’œuvre, car la nudité suscite la curiosité, le désir, provoque et choque. C’est pourquoi les regards se trouvent plus attirés et intéressés par le second plan dans cette performance, avant même d’essayer de comprendre la démarche.

La place de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • New york
  • new york
  • New york
  • New york
  • New york
  • New york
  • New york
  • New york

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !