Vautrin

291 mots 2 pages
Vautrin est représenté par un physique hors norme cachant bien des secrets enfouis par un passé mystérieux et sombre ... C’est un ancien forçat, chef de pègre, qui, après avoir fui le bagne de Toulon et le bagne de Rochefort, prend le nom de Vautrin, Trompe-la-Mort, M. de Saint-Estève, Carlos Herrera puis William Barker afin de se cacher des forces de l’ordre. C’est un homme positif qui aime chanter, mais qui peut facilement effrayer qui que ce soit. Il paraît tout savoir, ce qui le rend bien mystérieux avant que son identité ne soit trahie. Son dévouement à aider « les jeunes qui ont de l’ambition » (d’abord Eugène de Rastignac, puis Lucien de Rubempré), comme il le dit, va jusqu’à le pousser à tuer. Cependant, dans Splendeurs et misères des courtisanes, après le suicide de Lucien, son protégé, il finit par entrer dans le droit chemin et devient chef de la police. Honoré de Balzac se serait inspiré d’Eugène-François Vidocq pour créer ce personnage.
Jacques Collin est probablement né en 1779, car il se dit avoir quarante ans pendant les événements du Père Goriot, qui se passent en 1819. Il s'est installé dans la maison Vauquer en 1815, sous le nom de Vautrin, prétendant être commerçant. Il est décrit ainsi : « Il avait les épaules larges, le buste bien développé, les muscles apparents, des mains épaisses, carrées et fortement marquées aux phalanges par des bouquets de poils touffus et d’un roux ardent. » Il s’intéresse beaucoup au jeune Eugène de Rastignac qu’il veut aider à faire fortune, mais celui-ci désapprouve ses moyens, car Vautrin ne cache pas qu’il serait prêt à tuer comme il le fera

en relation

  • vautrin
    709 mots | 3 pages
  • Vautrin
    480 mots | 2 pages
  • Vautrin
    1135 mots | 5 pages
  • Vautrin
    576 mots | 3 pages
  • Vautrin
    417 mots | 2 pages
  • Vautrin
    1326 mots | 6 pages
  • Vautrin
    788 mots | 4 pages
  • Vautrin
    350 mots | 2 pages
  • Vautrin
    1434 mots | 6 pages
  • Vautrin
    474 mots | 2 pages