Vendredi ou les limbes du pacifique

2397 mots 10 pages
Michel Tournier – vendredi ou les limbes du pacifique.

Robinson Crusoé, comme Ulysse dans l’antiquité, a, depuis le XVIIIe siècle, nourri l’imagination des jeunes occidentaux, en leur fournissant un modèle éducatif, intellectuel et moral. Mais l’œuvre de Daniel Defoe, publiée en 1719, avant d’être longtemps confinée dans le domaine de la "littérature enfantine" (comme Jules Verne), a aussi rencontré un grand succès chez les "adultes", car elle illustre une conception de l’homme et un système de valeurs qui s’épanouissent en Europe et en Amérique au XVIIIe et surtout au XIXe siècle. Or, à un moment où ce système de valeurs s’est trouvé vivement contesté, dans les années soixante du XXe siècle, l’histoire de Robinson Crusoé va connaître une réactualisation critique, sous la plume de Michel Tournier. Le titre de son roman est déjà en lui-même significatif du déplacement de perspective : Vendredi ou les limbes du Pacifique, même si Robinson reste le personnage le plus important, le jeune indigène qu’il a sauvé de la mort joue un rôle déterminant dans son évolution, et c’est lui qui lui permet d’accéder à une autre conception de la vie.
Nous allons nous attacher plus particulièrement au dénouement du roman de Michel Tournier, où la rupture avec Defoe se manifeste le plus radicalement, et qui éclaire l’ensemble de l’œuvre. Après vingt huit ans passés dans son Île, Robinson, au lieu de rentrer en Europe et de réintégrer la société "civilisée", va choisir de rester à Spéranza jusqu’à la fin de ses jours, en demandant aux navigateurs du Whitebird de ne pas dévoiler l’existence de son île. Nous allons analyser les éléments qui ont pu motiver ce choix paradoxal, et nous demander quelles idées l’auteur a voulu exprimer en prenant ainsi le contre-pied de D. Defoe.
Pour mieux faire ressortir les différences, nous allons décrire sommairement l’état d’esprit du premier Robinson. Grâce à son goût du travail, son "esprit d’entreprise" et sa raison méthodique, il a colonisé et

en relation

  • Vendredi ou les limbes du pacifique
    4494 mots | 18 pages
  • Vendredi et les limbes du pacifiques
    504 mots | 3 pages
  • Vendredi ou les limbes du pacifique
    1931 mots | 8 pages
  • Vendredi ou les limbes du pacifique
    15692 mots | 63 pages
  • Vendredi ou les limbes du pacifique
    1517 mots | 7 pages
  • Vendredi ou les limbes du pacifique
    849 mots | 4 pages
  • Vendredi ou les limbes du pacifiques
    1486 mots | 6 pages
  • Vendredi ou le limbes du pacifique
    8863 mots | 36 pages
  • Vendredi ou les limbes du pacifique
    639 mots | 3 pages
  • Vendredi ou les limbes du pacifique
    977 mots | 4 pages