Verité, convictions et mensonges

Pages: 8 (1812 mots) Publié le: 18 janvier 2011
«  Les convictions sont des ennemis de la vérité, plus dangereux que les mensonges »

«  Les convictions sont des ennemis de la vérité, plus dangereux que les mensonges »

Commentez cette affirmation de Friedrich Nietzsche.

La vérité exerce la rigueur intellectuelle par la soumission de soi aux faits et par le courage d’appréhender les faits tels qu’ils sont etpas comme on voudrait qu’ils soient. Ceci demande de fournir un effort pour approcher la vérité. Nietzsche substitue à la traditionnelle recherche du vrai, celle du sens qui commande de cultiver le doute et l’esprit critique. Ce qui lui fait dire que « les convictions sont les ennemis de la vérité, plus dangereux que les mensonges ».

La vérité qui n’a qu’une couleur estdangereuse car reposant sur des certitudes qui n’admettent pas le doute elle ne peut accepter la tolérance pour des opinions et des croyances différentes. Pascal face à la subjectivité de la vérité, estime que « vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà ». Le temps use l’erreur et polit la vérité. Elle ne vaut qu’un temps et n’a pas valeur universelle. Qui plus est, elle rencontre des obstacleset dérange. Aussi mieux vaut un mensonge qui fait du bien qu’une vérité qui fait du mal. Le mensonge trompe un temps et pas toujours pour une mauvaise cause, alors qu’une vérité intangible est « aux oreilles ce que la fumée est aux yeux et le vinaigre aux dents ». Un beau mensonge aide là où des convictions tuent.

À la vérité incontestable, laquelle repose sur un fait palpable,s’en ajoute une autre relative et instable qui nous soumet à des critères d’intelligibilité. Celle-ci est inséparable de la réflexion, du doute et de la subjectivité. Parce qu’il arrive qu’elle heurte les passions, déçoive les illusions et bouleverse les habitudes, nous sommes parfois tentés de préférer à une vérité gênante, l’illusion et le mensonge.
*
* *

La vérité est un principecertain sur lequel nous sommes d’accord, que nous ne mettons pas en doute parce qu’il s’agit d’une révélation ou d’un fait positif, soit qu’on en éprouve une certitude intérieure subjective ou que la majorité des hommes en admet le bien-fondé. Il s’agit, à proprement parler, d’un consensus, d’une habitude de pensée, qui ne donnent en fait, aucune légitimité à la vérité. Elle est un but nécessairemais elle se heurte aux passions, aux intérêts et aux préjugés. Elle a donc une valeur toute relative, aussi convictions et certitudes constituent-elles des obstacles majeurs à son évolution.

Végèce

Il y a plusieurs approches de la vérité et mieux vaudrait parler de vérités. Il y a celles qui sont considérées comme sacrées soit parce qu’elles sont fondées sur la révélation deDieu, reposent sur un fait positif que la raison constate, sur des faits établis par la science, l’histoire, l’expérience ou l’observation. On admet aussi pour vrai ce qui découle d’une certitude intérieure, nécessairement subjective puisque résultant d’une intuition. Dans la vérité tout n’est pas cartésien, palpable d’où sa relativité.

Elle rencontre de nombreux obstacles qui s’opposentà la vérité révélée car les religions et les croyances sont multiples, à la vérité des faits positifs car la science et la raison ont leurs limites, à la certitude intérieure qui diffère d’un individu à l’autre du fait des passions, des intérêts, des opinions qui faussent la sincérité de l’individu. Il est d’autant plus difficile d’approcher la vérité qu’il faut aussi tenir compte du temps qui lamet à l’épreuve.

De là, à penser qu’il y a autant de vérités que d’hommes, il n’y a qu’un pas. L’humanité est en marche constante aussi la vérité d’aujourd’hui n’est-elle pas nécessairement celle de demain. La science, les techniques, les expériences la font évoluer. L’idéal et les mœurs lui imposent de s’adapter au temps. C’est la raison pour laquelle, personne ne peut...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les convictions sont elle des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges ?
  • "Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " friedrich nietzsche
  • « Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. »
  • La vérité et le mensonge
  • Mensonges et verité
  • Mensonge et vérité
  • les convictions sont elles des ennemis de la vérité
  • Litterature entre verite et mensonge

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !