Verlaine

Pages: 6 (1300 mots) Publié le: 16 octobre 2013
Lecture analytique n°2

Emile Verhaeren,
"La ville" dans Les Campagnes hallucinées

Vocabulaire
exhumer : ex (sortir de) / humus (sol) : sortir du sol
Gorgones : femme aux cheveux de serpent qui a le pouvoir de pétrifier avec son regard.
naphte et poix: matière visqueuse issue du goudron.
môles : digue
fanal : lanterne
tombereaux : grosse charette
gonds : ce qui permet d'ouvrir etfermer les portes
choir : tomber
gibet: armature qui permet de pendre les pendus
ramifiés : qui se divisent
myriadaire : en petit fraguement
fallacieux : faux

Introduction

Emile Verhaeren, est un poète flamand de la fin du XIXème siècle (1855-1916). Il marque l'émergence de la littérature francophone (= écrivains non français et qui écrivent en français; il n'écrit pas dans sa languematernelle qui est l'hollandais). "La Ville" est extrait du recueil "Les Campanes hallucinées" publiées en 1893.
Le thème principal de ce recueil est l'abandon de la terre par les ruraux qu'attirent le mirage de la grande ville. Dans ce recueil domine une tonalité désenchantée et angoissée. (En 1891: l'auteur a fait une dépression et quand il écrit ce poème on peut supposéil qu'il en ait encoremarqué). Cette tonalité contraste avec l'exaltation devant le décor grandiose de l'urbanisme moderne et le spectacle des négoces (magasins) dans le recueil Les Villes.
Dans ce poème, l'auteur présente sa conception de la ville en général, une ville qui baigne dans une atmosphère étrange.
Dans nous demanderons donc quelle est la conception de la ville proposée par Verhaeren et comment ill'exprime.
Plan :
1/Poème d'une Ville industrielle réelle
2/Poème qui transforme la ville en un monstre...

Lecture analytique

1er strophe :

-alitération en "v" -> accentue mot ville et l'idée d'attraction de la ville. Ville qui semble aspirer les gens.

2ème strophe :

Impression de hauteur : répétition de "étages", "ciel,"
Impression de mouvement : plus il s'approche de laville et plus la ville est haute...
Création d'atmosphère fantastique : "brumes, étages en voyage, rêve, s'exume" : la ville semble sortir du sol.
Atmosphère onirique (rêve)...
Qu'est qui va sortir du sol... monstre tentatulaire.

3ème strophe :

-Densité de la ville évoquée par des groupes nominaux : "tours, faubourgs ponts" ... impression de ville dense : tout est au pluriel ; + unchiffre = une hyperbole : "des millions"
-Idée de monstre : "Gorgogne, Sphinx, tentaculaire"
-Impression d'accumulation à cause de répétition de "ce sont" = anaphore en "ce sont" et du manque de connecteur spatiaux. Impression de chaos.
-Ville est personnifiée "musclés" dotée de volonté et d'action "lancés, par bonds" : toujours idée de hauteur renforcée par "debout" un mot => un vers comme"là-bas" => tous les chemins mènent vers la ville
"debout" => "à bout des plaines et des domaines".
Matériaux dures : fer, pierre, ardoise, angle droit

4ème strophe :

-Idée de rouge : on dirait du feu et cela représente les lampadères de la ville. Pourquoi à midi, cela brûle encore pourquoi éclairent-ils encore ? Parce que la fumée de charbon cache le soleil "le haut soleil ne se voitpas" il devrait se voir mais non parce qu'il ya du charbon et de la fumée.
"Rouge" et "brûle" => champ lexical de l'enfer

-L'absence de lumière et d'horizon.

-"Oeufs de pourpre et d'or ": pourquoi des oeufs ? => monstre d'or à l'intérieur de la ville. Critique de la richesse apparente de la ville Oeuf : Champ lexical de l'animal, du monstre.

5ème strophe :

-Paysage inquiétant: les matériaux polluants, visqueux, désagréables.

-Personifcation des navires qui "hûrlent" de peur, ils sont bruyants, font un bruit strident, désagréable. Le premier verbe : le fleuve "bat" n'est pas réaliste encore moins avec la naphte et le poix et en plus la violence y est toujours présente. Pourquoi fanal vert : le navire il représente la volonté de quitter la ville mais ont du mal à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Verlaine
  • Verlaine
  • Verlaine
  • Verlaine
  • Verlaine
  • Verlaine
  • Verlaine
  • Verlaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !