Victor hugo - la pieuvre

484 mots 2 pages
Description du commentaire composé
Commentaire composé sur La pieuvre de Victor Hugo, extrait de "Les travailleurs de la mer" de Victor Hugo. Cette analyse sur La pieuvre de Victor Hugo a été rédigée par un professeur de français.
Sommaire du commentaire composé: La pieuvre - Oeuvres poétiques (Hugo)
Une description réaliste de la pieuvre
La pieuvre au repos
La pieuvre en mouvement
La tactique de la pieuvre
La vision fantastique d'un monstre
Un animal composite et hybride
Exprimer l'innommable
Le grossissement épique
L'interpellation du lecteur
Du sentiment du mystère à la naissance de l'épouvante
L'impression de mystère
Le jeu des contrastes
La montée de la peur
Extrait du commentaire composé
Dans Les Travailleurs de la mer, Victor Hugo raconte, lui aussi, le combat de son héros Gilliatt contre un adversaire étrange, qu'il ne voit pas, mais qui enroule autour de son bras droit, puis de son torse, des lanières munies de ventouses.
Le romancier interrompt alors la narration pour consacrer un chapitre entier à l'animal qui met Gilliat en danger de mort, la pieuvre. Texte étudié : « La pieuvre » (Les travailleurs de la mer, Victor Hugo)
La pieuvre n'a pas de masse musculaire, pas de cri menaçant, pas de cuirasse, pas de corne, pas de dard, pas de pince, pas de queue prenante ou contondante, pas d'ailerons tranchants, pas d'ailerons onglés, pas d'épines, pas d'épée, pas de décharge électrique, pas de virus, pas de venin, pas de griffes, pas de bec, pas de dents. La pieuvre est de toutes les bêtes la plus formidablement armée.
Qu'est-ce donc que la pieuvre ? C'est la ventouse. (...)
Une forme grisâtre oscille dans l'eau ; c'est gros comme le bras et long d'une demi-aune (1) environ ; c'est un chiffon ; cette forme ressemble à un parapluie fermé qui n'aurait pas de manche. Cette loque avance vers vous peu à peu. Soudain, elle s'ouvre, huit rayons s'écartent brusquement autour d'une face qui a deux yeux ; ces rayons vivent ; il y a du

en relation

  • Les travailleurs de la mer
    2610 mots | 11 pages
  • commentaire de texte victorhugo
    1389 mots | 6 pages
  • Victor hugo
    938 mots | 4 pages
  • Victor hugo, "les travailleurs de la mer"
    281 mots | 2 pages
  • Pensez-vous que le roman soit une retranscription du réel ou sa transfiguration ?
    420 mots | 2 pages
  • Les îles anglo-normandes
    6377 mots | 26 pages
  • Histoire de l'art - Art brut - L3 arts plastiques
    6170 mots | 25 pages
  • Victor hugo
    1039 mots | 5 pages
  • Manon
    3928 mots | 16 pages
  • Séquence
    18985 mots | 76 pages