Victor hugo

2464 mots 10 pages
Enfance et jeunesse de Victor HUGO : p.2

Les Contemplations : p.4

1er Poème : « Le Mendiant » p.6

2nd Poème : « « Nous allions au verger cueillir des bigarreaux p.10

Parties de poèmes : p.13

Postface : p.16

[pic]ictor HUGO est né un 26 février de l’année 1802. Fils d’un général d'Empire Joseph Léopold Sigisbert Hugo et de Sophie Trébuchet, il est benjamin de ses 2 frères, Abel Jospeh Hugo et Eugène Hugo. Il vit la plupart du temps à Paris malgré quelques voyages à Naples et en Espagne. Après un pensionnat dans une institution religieuse avec son frère Eugène, il s’installe à Paris en 1813 avec sa mère. Le prénom de Victor Hugo vient de l’amant de celle-ci, Victor Fanneau de la Horie qui sera par la suite son parrain et son précepteur. En 1815, il entre avec son frère à la pension Cordier où il y débute ses vers. A quatorze ans, sa vocation est définie, sa volonté est telle qu’il note sur un journal : « Je veux être Chateaubriand ou rien ». Il participe en 1817, à un concours de poésie organisée par l’Académie Française sur le thème : Bonheur que procure l’étude dans toutes les situations de la vie. Il remporte ainsi de second prix. En 1819, il gagne un Lys d’or pour Le Rétablissement de la statue d’Henri IV et un Amaranthe d’or pour Les Vierges de Verdun et un prix en 1820 pour Moïse sur le Nil.

|« Le Rétablissement de la Statue d’Henri IV » |« Les Vierges de Verdun » |
|Je voyais s'élever, dans le lointain des âges, |Pourquoi m'apportez-vous ma lyre, |
|Ces monuments, espoir de cent rois glorieux ; |Spectres légers ? – que voulez-vous ? |
|Puis je voyais crouler les fragiles images |Fantastiques beautés, ce lugubre sourire

en relation

  • Victor hugo
    1016 mots | 5 pages
  • Victor hugo
    12100 mots | 49 pages
  • Victor hugo
    2286 mots | 10 pages
  • Victor hugo
    400 mots | 2 pages
  • Victor hugo
    2389 mots | 10 pages
  • Victor Hugo
    786 mots | 4 pages
  • victor hugo
    685 mots | 3 pages
  • Victor hugo
    670 mots | 3 pages
  • Victor hugo
    459 mots | 2 pages
  • Victor HUGO
    479 mots | 2 pages