Vie de louise weiis

373 mots 2 pages
Je m'appelle Louise WEISS . Je suis née à Arras en 1983.Je suis la fille de Paul Louis Weiss , mon pére etait ingénieur des mines .
J'ai dirigé notamment la revue L'Europe nouvelle entre 1920 et 1934.
Je fus une femme de convictions, je cherchais à rapprocher la France et l'Allemagne entre les deux guerres mondiales. En 1945, avec Gaston Bouthoul Gaston Bouthoul, j'ai fondé l'Institut de polémologie.
Je fus militante pour le vote des Françaises, je me suis présentée aux élections législatives de 1936 dans le 5e arrondissement de Paris, et en 1975 j'eus tenté par deux fois d'être élue à l'Académie française. Je me suis engagée dans les premiers projets d'une union européenne et je fus membre du Parlement européen. Je fus partie de l'entourage d'Aristide Briand lorsque celui-ci obtena l'adhésion de l'Allemagne à la Société des nations.
Je fus habitante de Conflans-Sainte-Honorine, j'ai été à l'origine de la création, en 1966, du Musée d'intérêt national de la batellerie de cette ville.
J' ai écris des ouvrages politiques tels que La République Tchécoslovaque, en 1919, Milan Stefanik,en 1920 .
J' ai écris des ouvrages biographiques comme Souvenirs d'une enfance républicaine ,en 1937, Ce que femme veut, en 1946,Mémoires d'une Européenne, en 1968-1976.
J' ai écris des romans tels que Délivrance , en 1936,La Marseillaise, en 1945-1947,Sabine Legrand, en 1951,Dernières Voluptés, en 1979.
J' ai écris des pièces de théâtre comme Arthur ou les joies du suicide ,Sigmaringen ou les potentats du néant,Le récipiendaire,La patronne,Adaptation des Dernières Voluptés.
J' ai écris des récits de voyage L'or, le camion et la croix, Paris, 1949,Le voyage enchanté, Paris, 1960
Chaque année, ma fondation primait les auteurs ou les institutions ayant le plus contribué à l'avancement des sciences de la paix, à l'amélioration des relations humaines et aux efforts en faveur de l'Europe.
En mon honneur , une rue de Paris porte mon nom, la rue Louise-Weiss,

en relation