VILLON

642 mots 3 pages
L'Epitaphe Villon ou « La ballade des Pendus » de François Villon (1489 - Moyen-Age)
François Villon : - Né à Paris en 1431, milieu modeste - Recueillis par un chanoine aisée - Etude de clerc - Vie de bandit - Fuit Paris en 1449, mais re-introduit par le Roi - Condamné à mort puis bannissement pendant 10 ans
Introduction : Ce texte est un des premier de la littérature française. François Villon écrit avant le moment de son exécution dans le but d'obtenir la compassion du peuple.
I – Le rapprochement de plusieurs mondes
1- La situation d'énonciation

- Emploi du pronom «nous» pour évoquer l'énonciateur : «nous» désigne les pendus (12,15,17) ou leurs os (8), l'énonciation prend alors la forme d'une prosopopée. «nous» désigne je + d'autres. - Présence d'un double destinataire : le lecteur «frères humains» (1-11), «vous» et «tous» (31), «hommes» (34), mais aussi Dieu, mentionné dans

en relation

  • Villon
    1529 mots | 7 pages
  • Villon
    720 mots | 3 pages
  • Villon
    1868 mots | 8 pages
  • Villon - epitaphe villon
    1607 mots | 7 pages
  • Villon
    560 mots | 3 pages
  • villon
    23617 mots | 95 pages
  • Francois villon
    2487 mots | 10 pages
  • L'épitaphe de villon
    1346 mots | 6 pages
  • Francois villon
    549 mots | 3 pages
  • Francois Villon
    2650 mots | 11 pages