Violence

1064 mots 5 pages
Paragraphes argumentés_Victor Hugo_ « Les misérables »
Introduction :
Il s’agit d’un texte de type informatif, descriptif, et explicatif, il est informatif et didactique. Il traite du travail des femmes au 19ème siècle et des difficiles conditions que les femmes vivaient. L’intention de l’auteur est d’informer dans le détail et être ainsi didactique. On va analyser les procédés d’écriture pour montrer comment il atteint à son objectif.

1er paragraphe argumenté :
On remarque que son texte commence par un dialogue, suivi par un long récit et se termine par deux répliques. Les répliques du début et de la fin rendent la situation vivante et proche du lecteur. Les premières sont ancrées dans la situation d’énonciation (pronoms personnels: à la 1ère et 2ème personne du sing et du pluriel « je, vous ») et des adjectifs possessifs « mon nos » Citer :« Je n’ai rien…qu’est-ce que vous avez… » « Je n’ai rien « Mon enfant » « Je suis contente » « Où avez-vous eu… » , ) tandis que le récit est coupé de la situation d’énonciation : il utilise seulement les pronoms personnels et adjectifs possessifs de la 3ème du sing « elles, ils ». Il s’adresse au lecteur pour l’intéresser et l’informer.

2ème paragraphe argumenté :
Les répliques sont coupées de la situation d’énonciation (utilisation de la 3ème pers. du sing.) Elles sont au présent mais l’auteur décrit le décor et les personnages grâce à l’imparfait « Fantine …avait vieilli », « elle montrait » « brillaient », « c’était un sourire» « souillait » « elle avait un trou noir ». il se sert du passé simple deux fois « elle sourit » pour le récit d’une action courte dans le passé , et « elle envoya » « Fantine jeta son miroir » pour faire avancer l’action. En utilisant ces deux procédés, l’auteur s’adresse au lecteur et lui décrit la situation.

3ème paragraphe argumenté :
La plus grande partie du texte de « Elle n’avait plus de lit…..jamais » qui suit les répliques utilise essentiellement l’imparfait dont la valeur

en relation

  • Violence
    1477 mots | 6 pages
  • violence
    104841 mots | 420 pages
  • Violence
    1823 mots | 8 pages
  • La violence
    4890 mots | 20 pages
  • Violence
    579 mots | 3 pages
  • La violence
    839 mots | 4 pages
  • La violence
    801 mots | 4 pages
  • la violence
    367 mots | 2 pages
  • la violence
    10148 mots | 41 pages
  • La violence
    764 mots | 4 pages