Violencedesjeunes

Pages: 3 (511 mots) Publié le: 28 novembre 2012
- Pour ses amis, Jordy est une victime, ce que l'opinion publique a du
mal à entendre... Comment expliquer cette double perception?

Comme bien des citoyens, je ne connais l’affaire que par lesmédias. Toute mort violente est un drame. Ici, l’affaire présente les ingrédients d’une « émotion » sociale et médiatique. Les protagonistes appartiennent à des âges, des communautés ethniques et desmilieux sociaux différents. Les faits souffrent peu de contestation. Il est donc facile de s’identifier à l’une ou l’autre des parties. D’un côté, un commerçant de 67 ans, agressé à son domicile, à lanuit tombante ; de l’autre deux jeunes de 18 et 19 ans, membres une communauté pas plus remuante qu’une autre, menés par je ne sais qu’elle idée de virilité ou le goût du risque et dont le geste finitdans le sang. Au milieu, l’usage d’une arme à feu, dont nos sociétés ont réservé l’usage aux forces publiques pour éviter l’engrenage de la vengeance. C’est sans nul doute la conséquence fatale d’unconflit entre les protagonistes qui crée une double perception. Chaque partie provoque et subit une violence physique. On est pas loin de ce comportement endémique qui au moyen âge entrainait uncycle de vengeance ou plus près de nous, des homicides entre collaborateurs et résistants durant la seconde guerre.

- Pourquoi les "amis" de Jordy finissent-ils par s'exprimer par la
violence urbaine?Précisément parce que la voie de la vengeance n’est pas tolérée dans un Etat de droit. La réaction de la famille de « Jordy » est explicite : il s’agit de s’attaquer aux racines du mal, pas d’entrerdans un cycle de vengeance en exigeant vie contre vie. Donc s’attaquer à des véhicules ou du mobilier urbain étranger au conflit est un pis aller. Par ailleurs, il n’est pas fait état derevendications sociales d’une communauté marginalisée dans la vie urbaine qui exprimerait son malaise à l’occasion d’un drame. Quant au défunt, il est décrit un jeune passé par la justice des mineurs mais en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !