Vision économique de John.M KEYNES

1624 mots 7 pages
CALIANDRO Lorenzo.
Master d’économie International, Paris 1

J’ai ici, tenté de rapporter les principaux principes de J.M.Keynes appliqués à l’économie.
Bonne lecture.

John Maynard Keynes

C’est une des grandes figures du XXème siècle contre qui Hayek, a croisé le fer. Keynes,1883- 1946, appartient à l’élite britannique, formé à Eton, débute du côté des mathématiques puis va se tourner vers l’économie avec l’influence de Marshall. Est assez anticonformiste, instable ; a travaillé à l’Indian Office, a spéculé et bien plus encore , je vous invite à vous renseigner sur sa vie qui fut mouvementée.

1) Le diagnostic keynésien.

L’organisation capitaliste de la production laissée à elle-même n’assure pas systématiquement le plein-emploi des facteurs de production. Il s’oppose aux partisans du laissez-faire, à Pigou et à « l’orthodoxie » de son temps.

La théorie classique n’est qu’un cas particulier, le cas général est l’équilibre de sous-emploi car du côté de l’offre on a un problème d’incertitude et un problème de débouchés du côté de la demande (pas de « loi de Say »). Plus on a une société qui s’enrichit plus on a un problème de débouchés à l’origine du non-emploi des facteurs de production. Du côté de l’offre : l’avenir est incertain, non probabilisable. L’incertitude se répercute sur le choix des agents notamment l’entrepreneur qui fixe le niveau de production, d’investissement et d’emploi. Si les entrepreneurs anticipent de faibles débouchés -> ils ont des anticipations pessimistes donc ils réduisent leur investissement -> réduction du niveau de production -> baisse du niveau d’emploi -> hausse du chômage -> la consommation baisse -> baisse des débouchés -> ....

Plus il y aura de problème de débouchés plus il y aura de raisons pour qu’il y en ait après. Pour lutter Keynes propose d’augmenter la consommation -> hausse des débouchés -> anticipations optimistes des entrepreneurs -> hausse de l’investissement ->

en relation