VOLTAIRE Histoire des voyages de scarmentado Résumé

2747 mots 11 pages
Histoire Des Voyages De Scarmentado
Voltaire
Oeuvre du domaine public.
En lecture libre sur Atramenta.net
Histoire Des Voyages De Scarmentado
Je naquis dans la ville de Candie, en 1600. Mon père en était gouverneur ; et je me souviens qu’un poète médiocre, qui n’était pas médiocrement dur, nommé Iro, fit de mauvais vers à ma louange, dans lesquels il me faisait descendre de Minos en droite ligne ; mais mon père ayant été disgracié, il fit d’autres vers où je ne descendais plus que de Pasiphaé et de son amant. C’était un bien méchant homme que cet Iro, et le plus ennuyeux coquin qui fût dans l’île.
Mon père m’envoya, à l’âge de quinze ans, étudier à Rome. J’arrivai dans l’espérance d’apprendre toutes les vérités ; car jusque-là on m’avait enseigné tout le contraire, selon l’usage de ce bas monde, depuis la Chine jusqu’aux Alpes. Monsignor Profondo, à qui j’étais recommandé, était un homme singulier, et un des plus terribles savants qu’il y eût au monde. Il voulut m’apprendre les catégories d’Aristote, et fut sur le point de me mettre dans la catégorie de ses mignons : je l’échappai belle. Je vis des processions, des exorcismes, et quelques rapines. On disait, mais très faussement, que la signora Olimpia, personne d’une grande prudence, vendait beaucoup de choses qu’on ne doit point vendre. J’étais dans un âge où tout cela me paraissait fort plaisant. Une jeune dame de mœurs très douces, nommée la signora Fatelo, s’avisa de m’aimer. Elle était courtisée par le révérend P. Poignardini, et par le révérend P. Aconiti, jeunes profès d’un ordre qui ne subsiste plus : elle les mit d’accord en me donnant ses bonnes grâces ; mais en même temps je courus risque d’être excommunié et empoisonné. Je partis, très content de l’architecture de Saint-Pierre.
Je voyageai en France ; c’était le temps du règne de Louis-le-Juste. La première chose qu’on me demanda, ce fut, Si je voulais à mon déjeuner un petit morceau du maréchal d’Ancre, dont le peuple avait fait rôtir la chair, et

en relation

  • Commentaire de l'incipit de l'Histoire des voyages de Scarmentado
    1083 mots | 5 pages
  • Zaczaczac
    419 mots | 2 pages
  • Étude des trois contes philosophiques
    631 mots | 3 pages
  • candide
    1786 mots | 8 pages
  • Candide ou l'Optimisme
    4323 mots | 18 pages
  • l'eau en californie
    2493 mots | 10 pages
  • Zadig de voltaire
    4245 mots | 17 pages
  • Fiches lectures bac
    2579 mots | 11 pages
  • Voltaire et la religion
    5481 mots | 22 pages
  • Comment montesquieu dénonce l'esclavage?
    1742 mots | 7 pages