Voltaire " le but de la vie humaine c'est l'action "

1481 mots 6 pages
DISSERTATION -

SUJET : Voltaire écrivait en 1726 : "Le but de la vie humaine, c'est l'action." Autant que vous pouvez connaître sa biographie, son œuvre et son influence sur son siècle, estimez-vous qu'il ait rempli ce programme ?
_ _ _ _ _

On se rappelle volontiers les préceptes de Voltaire, notamment celui-ci : "Le but de la vie humaine, c'est l'action." Sa vie, ses ouvrages, son ascendant sur son siècle justifient-ils cette assertion ?

*

L'activité voltairienne se manifeste diversement : action intéressée ou désintéressée, activité de polémiste ou bien simple plaisir d'agir.

Il est certain que Voltaire est égoïste, entreprend souvent pour son propre compte, travaille à sa gloire, renommée et fortune. Lors de son premier emprisonnement à la Bastille, il comprend qu'il doit fonder sa vie et son mérite sur des bases plus solides que des succès de salon, joutes oratoires et brillantes conversations. Raison pour laquelle il lit dans sa cellule Homère et Virgile, s'instruit, termine une tragédie, entreprend une épopée. A sa sortie de prison, son habileté à préparer ses succès futurs, son mérite et son génie le servent, et il est consacré comme le plus grand poète tragique de son temps. Sa gloire et sa renommée sont donc assurées. Mais Voltaire veut aussi s'enrichir, en partie par goût du luxe, en partie pour ne dépendre que de lui et pouvoir traiter les grands du royaume d'égal à égal et, parfois, les mépriser. S'entendant bien en affaires - n'oublions pas qu'il est fils de notaire -, il guette les bons placements et les belles occasions, ce qui lui vaut une réputation d'avarice, pas toujours fondée d'ailleurs, mais aussi la plus grosse fortune qu'on ait jamais vue aux mains d'un homme de lettres : il possède trois cent cinquante mille livres de rente à sa mort.

*

Bientôt, Voltaire se décide à prendre la défense d'autrui, activité désintéressée nullement obligatoire, ceci jusqu'à la fin de sa vie : songeons aux affaires Calas

en relation

  • Voltaire
    482 mots | 2 pages
  • Lecture integrale l'ingenu voltaire
    1256 mots | 6 pages
  • Idées politiques
    283 mots | 2 pages
  • VOLTAIRE
    3031 mots | 13 pages
  • Memnon, voltaire
    1260 mots | 6 pages
  • Guide de lecture : Zadig, de Voltaire
    3933 mots | 16 pages
  • Synthèse candide
    4640 mots | 19 pages
  • Zadig chapitre 18, voltaire
    2711 mots | 11 pages
  • Voltaire
    1048 mots | 5 pages
  • Rousseau - voltaire
    1941 mots | 8 pages