Voltaire - le souper

2393 mots 10 pages
VOLTAIRE, ZADIG
LE SOUPER
L'amour platonique, mais partagé que Zadig - devenu premier ministre du roi de Babylone, Moabdar - éprouve pour la reine Astarté suscite la jalousie du roi. Zadig s'enfuit en Egypte à travers le désert, puis devient l'esclave du marchand Sétoc, qui admire sa sagesse, fait de lui son ami et l'emmène à la grande foire de Bassorah.
C'est l'occasion pour Voltaire de mettre en scène, au cours d'un banquet, des convives appartenant à des races et à des religions différentes qui se querellent sur la valeur de leurs croyances religieuses respectives et sur l'ancienneté de leur civilisation.
Sétoc, qui ne pouvait se séparer de cet homme en qui habitait la sagesse, le mena à la grande foire de Balzora, où devaient se rendre les plus grands négociants de la terre habitable. Ce fut pour Zadig une consolation sensible de voir tant d'hommes de diverses contrées réunis dans la même place. Il lui paraissait que l'univers était une grande famille qui se rassemblait à Balzora. Il se trouva à table, dès le second jour, avec un Égyptien, un Indien gangaride, un habitant du Cathay, un Grec, un Celte, et plusieurs autres étrangers qui, dans leurs fréquents voyages vers le golfe Arabique, avaient appris assez d'arabe pour se faire entendre. L'Égyptien paraissait fort en colère. "Quel abominable pays que Balzora! disait-il; on m'y refuse mille onces d'or sur le meilleur effet du monde. - Comment donc, dit Sétoc; sur quel effet vous a-t-on refusé cette somme? - Sur le corps de ma tante, répondit l'Égyptien; c'était la plus brave femme d'Égypte. Elle m'accompagnait toujours; elle est morte en chemin: j'en ai fait une des plus belles momies que nous ayons et je trouverais dans mon pays tout ce que je voudrais en la mettant en gage. Il est bien étrange qu'on ne veuille pas seulement me donner ici mille onces d'or sur un effet si solide." Tout en se courrouçant, il était près de manger d'une excellente poule bouillie, quand l'Indien, le prenant par la main,

en relation

  • Le souper de voltaire
    351 mots | 2 pages
  • Voltaire le souper chapitre 12 zadig
    895 mots | 4 pages
  • Zadig de voltaire : chapitre 12 le souper
    1018 mots | 5 pages
  • Zadig, de voltaire chapitre xii le souper (1er partie)
    1173 mots | 5 pages
  • Zadig: le souper
    535 mots | 3 pages
  • Ergd
    262 mots | 2 pages
  • Zadig - le souper / commentaire corrigé
    492 mots | 2 pages
  • Zadig de voltaire
    804 mots | 4 pages
  • Zadig le souper
    737 mots | 3 pages
  • Fiche recapitulative sur zadig: le souper
    1191 mots | 5 pages