VOLTAIRE, L’Ingénu, 1767, chapitre 14

Pages: 7 (1678 mots) Publié le: 7 janvier 2014
VOLTAIRE, L’Ingénu, 1767
Chapitre 14 (en entier)
"Progrès de l’esprit de l’Ingénu"


Introduction.
Enfermé en prison avec Gordon, un vieux prêtre savant et janséniste, l’Ingénu forme son esprit sans accepter toutes les idées de son maître. C’est sur le mode de la résistance, mais aussi sur celui de la raison, qu’il affirme sa différence.
Après avoir défini la raison et la religion del'Ingénu dans leur force naturelle, Voltaire complète le portrait (et le progrès) de son héros en en faisant le porte-parole d'une philosophie du droit naturel garantissant la liberté de l’individu. C’est encore à la nature, celle des sentiments, que le discours de l’Ingénu fait référence lorsqu’il fait l’apologie de l’amour.
Question : Quel portrait moral de l’Ingénu dessine ce chapitre ? De quellesvaleurs philosophiques est-il porteur ?


I. L’exigence de vérité

1. L’entrée en matière : la description par le narrateur des progrès de l’Ingénu.
À travers le personnage de l’Ingénu, les idées de « progrès » et de « raison » chères à la philosophie des Lumières sont mises en valeur :
• par les expressions « progrès rapides », « développement rapide » ;
• par des explications qui fontintervenir une causalité et qui donnent au texte un caractère didactique : « La cause du développement [...], était due, car ». Un paradoxe et une opposition se dessinent. D'une part. l'Ingénu au nom duquel sont attachées les notions de simplicité, d'innocence, voire d'ignorance est désormais associé au progrès du savoir : le glissement des sciences à la science de l'homme est emblématique del'humanisme du XVIIIe siècle. D'autre part. l' « éducation sauvage » de l'Ingénu est distinguée de l'éducation occidentale traditionnelle évoquée par le « nous » du narrateur : « les idées qu'on nous donne dans l'enfance ». Une série d'antithèses apparaissent: la raison pure de l'Ingénu dans son ignorance et sa justesse naturelles (« n'ayant rien appris », « n'ayant point été courbé par l'erreur », « ilvoyait les choses comme elles sont ») s'oppose (par les négations) aux préjugés et aux erreurs de l'éducation européenne. Le recours à la métaphore (« courbé par l'erreur »/ « toute sa rectitude ») et à la subordonnée d'opposition (« au lieu que ») renforce les antithèses qui valorisent l'Ingénu philosophe, être de raison.

2. Le dialogue de l’Ingénu et de Gordon : le refus de l’esprit de secteet des vérités cachées
• Le dialogue entre l'Ingénu et Gordon est une illustration des commentaires du narrateur : l'Ingénu témoigne dans ses propos des progrès de son esprit. Ceux-ci apparaissent, en particulier, dans l'usage (très voltairien) qu'il fait du paradoxe : « Je vous plains d'être opprimé, mais je vous plains d'être janséniste ».
• L'Ingénu dépasse la simple critique de l'injustice: dans une époque de lutte pour la liberté de penser, l'antithèse persécuteurs/opprimé a une très forte résonance mais elle débouche sur une critique encore plus radicale, celle de l'esprit de secte. D'où le passage à la généralisation (« Toute secte me paraît le ralliement de l'erreur »), l'opposition entre la vérité scientifique indiscutable et les « vérités obscures » de la foi suggérée parl'interrogation rhétorique (« Dites-moi s'il y a des sectes en géométrie ? ») et par la réponse antithétique de Gordon (« tous les hommes sont d'accord/mais ils sont trop partagés »).
• C'est la définition de la vérité qui est dès lors en jeu : à la conception janséniste d'un dieu caché et de desseins obscurs de la Providence s'oppose la définition de l'Ingénu d'une vérité à la fois lumineuse etuniverselle. On notera le renversement « vérités obscures »/ « faussetés obscures », la vigueur de la critique antireligieuse à travers les expressions péjoratives (« vos amas d'arguments »), la gradation ternaire (« c'est une absurdité », « c'est un outrage », « c'est un attentat »). L'éloquence du Huron apparaît encore dans la comparaison de la vérité et du soleil et dans l'antithèse « cachée »/...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L’ingénu, voltaire chap. ix, (1767)
  • Chapitre 1 l'ingénu, voltaire
  • L'ingenu, voltaire chapitre 3
  • L’ingénu de voltaire, chapitre 1er
  • L'ingénu chapitre 1 voltaire
  • L'ingénu de voltaire chapitre 8
  • Voltaire l'ingénu chapitre
  • Commentaire chapitre 1 l'ingenu de voltaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !