Voltaire

749 mots 3 pages
Le siècle des lumières à marque le 18e siècle par le mouvement intellectuel, culturel et scientifique. En lien avec cette époque François Marie Arouet dit Voltaire (1694-1778) est un écrivain et le premier reporteur dont il puise dans l’actualité de l’époque. Voltaire a pour but d’éclairer les esprits critique et en condamnant l’intolérance, les superstitions et l’injustice. Dans son conte philosophique Candide, Voltaire critique la philosophie optimiste et démontre le pays d’Eldorado comme étant un monde idéal et irréel. On pourra le voir aisément à travers la richesse et l’égalité dans ce pays.
Tout d’abord, Voltaire montre que la richesse du pays d’Eldorado est irréelle et incroyable. D’une part, Voltaire met en évidence que Candide indique que les vêtements du peuple d’Eldorado, même ceux des enfants sont faits avec de draps d’or. D’ou vient cette citation : « couverts de brocarts d’or tout déchirés, jouaient au palet […] leurs palets étaient d’assez larges pièces rondes, jaunes, rouge, vertes, […] c’était de l’or, c’était des émeraudes, des rubis […] » (p.111). Dans cet extrait, l’utilisation d’une énumération révèle que la richesse permet aux enfants d’avoir toutes les pierres précieuses pour jouer au palet. La référence du lux de ce pays est explicite : « or », « pierreries ». D’autre part, Voltaire montre que Candide est dans un pays de plaisir et de bonheur ou il y a l’abondance des aliments. Les passages suivants en sont de bons exemples : « […] quatre potages garnis chacun de deux perroquets, un contour bouilli qui pesait deux cents livres, deux singes rôtis, trois cents colibris, six cents oiseux-mouches, des ragouts exquis, des pâtisseries délicieuses […] » (p.112). Ici, l’utilisation d’une hyperbole révèle que le repas était trop exagéré, le morceau de viande qu’ils mangeaient ‘’pesait deux cents livres’’, jamais dans un monde réel, l’abondance est aussi extrême. En somme, Voltaire en exagérant ce moque de ce monde et il le caricature pour

en relation

  • Voltaire
    661 mots | 3 pages
  • voltaire
    502 mots | 3 pages
  • Voltaire
    680 mots | 3 pages
  • Voltaire
    1194 mots | 5 pages
  • Voltaire
    487 mots | 2 pages
  • Voltaire
    1284 mots | 6 pages
  • Voltaire
    955 mots | 4 pages
  • Voltaire
    1055 mots | 5 pages
  • Voltaire
    779 mots | 4 pages
  • Voltaire
    607 mots | 3 pages