Voltaire

1489 mots 6 pages
Voltaire

Voltaire après une jeunesse turbulente pendant laquelle il reçoit une éducation humaniste et mondaine chez les Jésuites, fait plusieurs séjours à la Bastille pour avoir fait des écrits satiriques.
C’est ainsi qu’il prend le nom de Voltaire, d’après –dit-on- un jeu de mots de son grand-père qui l’appelait son petit VOLONTAIRE.
« Mon nom je le commence, vous finissez le vôtre ! » dit-il un jour au chevalier de Rohan.
Exilé en Angleterre, il trouve une existence brillante et son écriture commence à changer. Mais la publication des Lettres Anglaises l’expédie en exil en Lorraine.
Des années passées au château de Cirey sont dix années très créatrices. Il rédige de nombreuses pièces de théâtre, il fait de la physique, de la chimie, de l’astronomie. Il entretient toujours une grande correspondance avec ses amis parisiens.
En 1744, il est rappelé à Versailles et entre dans 10 années de fréquentation des grandes cours d’Europe : Versailles pendant 3 ans et Zadig, Lunéville encore 3 ans, la cour de Frédéric II de Prusse toujours 3 ans et Micromégas et l’Alsace pendant 2 ans.
Il s’installe aux portes de Genève au calme dans la propriété qu’il nomme Les Délices. Il y reste jusqu’en 1760, il a 60 ans. Il découvre la vie rustique, la nature, reçoit ses amis, installe un théâtre.
En 1760, il s’installe à Ferney, prêt à se réfugier en Suisse à la moindre alerte d’arrestation. Par sa vaste correspondance, il sera surnommé l’Aubergiste de l’Europe ». Il accueille d’innombrables visiteurs : princes, écrivains, admirateurs de toutes les nations. Mais il reste au cœur de la bataille philosophique. Il devient le champion de la justice en 1762 avec l’affaire Calas. Ferney est une retraite frénétique.
Doté d’un grand sens des affaires, il modernise la région de Ferney : les marais sont asséchés, il bâtit des maisons, un théâtre, une église, plante des arbres, utilise des semoirs très perfectionnés, créé des prairies artificielles et développe l’élevage. Il installe

en relation

  • Voltaire
    661 mots | 3 pages
  • voltaire
    502 mots | 3 pages
  • Voltaire
    680 mots | 3 pages
  • Voltaire
    1194 mots | 5 pages
  • Voltaire
    487 mots | 2 pages
  • Voltaire
    1284 mots | 6 pages
  • Voltaire
    955 mots | 4 pages
  • Voltaire
    1055 mots | 5 pages
  • Voltaire
    779 mots | 4 pages
  • Voltaire
    607 mots | 3 pages