Votre enfant

610 mots 3 pages
Quand les repas deviennent des moments difficiles

En principe, les enfants ont du plaisir à manger, ils aiment se mettre à table, ils sont pressés de goûter à tout et de manger tous seuls comme des grands. Mais il arrive parfois que les repas soient pour eux l’occasion de manifester leur opposition. Refuser de manger est un moyen de s’affirmer et de prendre de l’autonomie par rapport aux désirs des parents. Vous attendiez avec impatience de lui faire découvrir de nouvelles saveurs... Pas de chance, votre enfant refuse de manger le melon bien juteux, les crudités variées, les tomates farcies, les jardinières de légumes du marché que vous avez préparés pour lui avec amour.. Forcer un enfant à manger un plat dont il n’a pas envie, c’est aller vers le conflit. Certains refusent catégoriquement le passage à la cuillère et veulent continuer à téter ! Ce qui les dérange ce n’est pas de manger avec un nouvel ustensile mais c’est la « prise de distance » physique d’avec le corps de leur maman. Si votre bébé est récalcitrant à la cuillère, donnez-lui autant que possible ses repas dans vos bras, après qu’il ait pris son biberon habituel, et présentez-lui cela comme un jeu : une fois repu, il va explorer avec plaisir et intérêt ce nouvel outil et goûter un peu de compote. Les premières cuillérées sont plus faites pour jouer que pour se nourrir. Un enfant qui n’a pas envie de se débrouiller seul exprime souvent ainsi son refus de grandir . Peut-être a-t-il tout simplement peur que vous vous occupiez moins de lui. Peut-être ressent-il que vous avez du mal à accepter qu’il n’est déjà plus un petit bébé ? A vous de valoriser le fait de grandir, de le féliciter chaque fois qu’il fait un progrès, de lui expliquer les avantages de savoir manger avec une cuillère. Il pourra se mettre à table avec les adultes, être invité chez vos amis...
Une autre façon de faire accepter le repas à la cuillère c’est de passer d’abord par une période « petit cochon qui mange avec ses doigts

en relation

  • Pour les enfants de nos enfants
    508 mots | 3 pages
  • Enfant
    3338 mots | 14 pages
  • Les enfants
    8117 mots | 33 pages
  • Enfant
    1365 mots | 6 pages
  • Les enfants
    573 mots | 3 pages
  • Enfant
    1722 mots | 7 pages
  • Un enfant
    303 mots | 2 pages
  • Les enfants
    1309 mots | 6 pages
  • Enfant
    5725 mots | 23 pages
  • Enfant
    360 mots | 2 pages