Vous montrerez que l’accroissement de la rentabilité des entreprises est une condition nécessaire mais pas suffisante de la reprise de l’investissement

Pages: 5 (1204 mots) Publié le: 3 février 2010
Vous montrerez que l’accroissement de la rentabilité des entreprises est une condition nécessaire mais pas suffisante de la reprise de l’investissement
« L'entreprise acquiert des facteurs et vend des produits. Son but est de porter au maximum l'écart entre leurs valeurs respectives » John Richard Hicks.
Tout d’abord, les investissements sont nécessaires car ils sont liés à la croissance :La hausse de l’investissement va de paire avec la hausse de la croissance et inversement. Ces dépenses destinéesà améliorer la productivité apportent plus de compétitivité, ainsi qu’un développement, progrès technique plus important. L’acquisition d’un important profit semble directement profiter à l’investissement : en effet, d’importants profits assurent à l’entreprise une forte capacité definancement, c’est ce que tend à nous indiquer le document 1 : on observe une forte corrélation entre le taux de marge et celui d’investissement : Lorsque le taux de marge diminue, ici de 1978 à 1983 environ, le taux d’investissement en fait de même. A l’inverse, lorsque le taux de marge augmente, celui d’investissement en fait de même. On peut alors supposer que les marges commerciales (différenceentre le montant des ventes de marchandises et le coût d'achat de ces marchandises vendues), sont utilisées pour financer des investissements. L’entreprise peut donc se financer elle-même sans avoir à payer d’intérêts qui peuvent être très élevés. Il s’agit de l’autofinancement ou encore appelé financement interne. Elle acquiert ainsi une indépendance financière. De plus, nous pouvons constater queentreprises utilisent de plus en plus leurs profits non distribués afin de faire des investissements : en effet, entre 1970 et 1993, l’autofinancement des entreprises (très largement supérieur aux emprunts bancaires) a augmenté de 122.7 % (sapart représentait 42.4 % en 1970 et 77.8 % dans le total des moyens de financement) tandis que la part des emprunts bancaires ne représentait que 48 % en 1970et -16.7 % en 1993 dans les ressources totales. .De plus,La part des investissements dans les utilisations totales est de 59 % environ en 1970,puis de 77% environ en 1993. Celle des achats d’actions est de0.6 % environ en 1970 et de 21.4 % en 1993. L’accroissement de la rentabilité semble donc être nécessaire à la reprise de l’investissement
Par ailleurs, lorsqu’une entreprise dégage un profitimportant, elle ne doit pas négliger le coût du travail, qui par d’importants salaires, va augmenter le pouvoir d’achats des salariés. Les salariés étant également les consommateurs, ceux-ci auront la possibilité de plus consommer : l’entreprise sera alors confrontée à une forte demande et devra, pour y faire face, si ses capacités de productions sont proches de 100 %, c’est-à-dire « utilisées » àleur maximum, investir pour les augmenter, et ainsi accroître sa production tout en proposant des prix moins importants : c’est l’économie d’échelle. Cette relation entre investissement et demande est appelée « L’effet accélérateur ». Elle fut découverte en 1909 par l'économiste français Albert Aftalion. En d’autres termes, l’effet accélérateur montre que l’évolution de la demande a un impactdirect sur l’investissement. Cependant, la variation de l’investissement est plus que proportionnelle à la variation de la demande.Par exemple, une faible augmentation de la demande, 4% va entrainer une forte hausse de l’investissement 33.3 %. A l’inverse, une faible baisse de la demande 2.8% entraine une baisse de 25 % de l’investissement. L’accroissement de la rentabilité, agissant par le biais dela demande est également contributaire de l’investissement.
Pourtant, nous pouvons constater que la relation entre taux d’investissement et taux de marge n’est qu’une corrélation : en effet, le taux d’investissement semble réagir en retard par rapport au taux de marge ; Nous pouvons donc en déduire que Le taux de marge n’est pas l’unique déterminant de l’investissement ; En effet, grâce à un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La hausse de la rentabilité conduit elle necessairement à une reprise de l'investissement ?
  • La hausse de la rentabilité conduit-elle necessairement à une reprise de l'investissement ?
  • La hausse de la rentabilité conduit-elle nécessairement à une reprise de l’investissement
  • La hausse de la rentabilité conduit-elle nécessairement à une reprise de l'investissement
  • La hausse de la rentabilité conduit-elle nécessairement à une reprise de l’investissement
  • Une hausse de la rentabilité conduit elle à une reprise de l'investissement ?
  • L'investissement et la rentabilité
  • Le progrès technique est-il une condition nécessaire et suffisante pour assurer un développement durable ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !