Voyage au bout de la nuit

Pages: 8 (1799 mots) Publié le: 16 janvier 2011
Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932. Objectif de lecture : étudier la vision d’un homme sur la Première Guerre Mondiale. Support : extrait de Voyage au bout de la nuit , Louis-Ferdinand Céline Prolongement : Si c’est un homme, Primo Lévi, poème liminaire.

I. Voyage dans la pensée d’un soldat
1° Un roman de guerre. Voyage au bout de la nuit est un roman, c’est-à-dire uneœuvre fictive, mais ici, basé sur l’expérience personnelle de Céline. Le début du roman traite de l’engagement dans l’armée française de Ferdinand Bardamu durant la première guerre mondiale. Céline s’est lui-même engagé dans cette guerre durant laquelle il fut blessé au tympan fin 1914. Dans notre extrait, Bardamu doit rejoindre son régiment avec sa section. « chercher le régiment » l.9-10. 2° Lepoint de vue. Dans Voyage au bout de la nuit, le narrateur parle à la première personne du singulier « je ». Le point de vue est interne. Outre l’usage de la première personne, le langage mimétique d’un milieu populaire « tête de pêche pourrie » l. 24, « couillon » l.11, « gueule » l. 14, « crever »l. 20, prouve que c’est bien Bardamu qui est le narrateur personnage de l’histoire qui nous invite àsuivre ses pensées et ses questionnements : cf questions rhétoriques « Peut-être qu’ils avaient peur de nous les Allemands, Qui sait ? » l.33. 3° L’oralisation de l’écrit . Céline, par le choix du point de vue interne, recourt à une oralisation de l’écrit. Le langage populaire se retrouve, non seulement dans le vocabulaire choisi, mais aussi d’un point de vue syntaxique, grammatical, dans le texte.Les appositions « les gradés, les petits surtout, les plus abrutis » l. 4, « vraiment penser, des idées pratiques et bien à moi, c’était bien sûrement le commandant Pinçon, cette gueule de torture. » l. 13-15, l’usage du pronom démonstratif « ça » l. 5 , plus familier et oral que « cela », la forme de phrase emphatique par détachement « depuis quatre semaines qu’elle durait, la guerre » ou encorel’élision du sujet grammatical « faudrait avoir l’air de chercher le régiment » l. 9-10 donne au texte une impression d’oral, d’un récit raconté directement, et de fait, donne un sentiment d’authenticité.

Cette oralisation sert également l’objectif de Céline : dénoncer par un cri provocateur, le plus naturel et le plus humain possible la guerre et son absurdité.

II. La guerre de l’absurde,la dénonciation, qu‘est-ce que l‘homme face à la guerre?
Céline dénonce la guerre dans cet extrait, à travers le regard et les pensées de son personnage, la guerre apparaît comme dénuée de sens. 1° L’arbitraire de la mort. La mort, dans notre extrait, peut surgir de partout « chaque mètre d’ombre devant nous était une promesse nouvelle d’en finir et de crever, mais de quelle façon ? Il n’y avaitguère d’imprévu dans cette histoire que l’uniforme de l’exécutant. Serait-ce un d’ici ? Ou bien un d’en face ? » l. 19-22. L’homme semble ne pas avoir d’ennemi identifié, serait-ce les allemands ou les gradés ? De qui viendra la mort ? Le parallélisme « serait-ce un d’ici ? Ou bien un d’en face ? » montre cette menace omniprésente qui pèse sur les hommes. Il n’y a de sécurité nulle part pour eux,tout devient ennemi, l’ombre, les gradés, les allemands. La guerre devient, dans cet extrait, le seul et véritable ennemi, les allemands sont absents, on ne sait rien d’eux « Peut-être qu’ils avaient peur de nous les Allemands ? Qui sait ? » l. 33. Cette peur évoquée montre bien qu’il n’y a pas de camp face à la peur, dans la guerre, elle est partout et pour tous sans distinction. Céline dénoncel’arbitraire de la mort dans la guerre. La guerre tue tout le monde, sans distinction et sans motif valable « pour un oui ou pour un non » comme le dit Primo Lévi. 2° Les gradés ; les chefs de guerre devenus tyrans et ennemis. Dans cet extrait, les ennemis ne sont pas ceux auxquels nous pourrions nous attendre. La violence ne provient pas uniquement des allemands, mais des gradés de l’armée...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage Au Bout De La Nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • voyage au bout de ma nuit
  • Commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !