Weblio

9398 mots 38 pages
Introduction
Le projet étant une activité de formation à part entière, il donne lieu à l’évaluation des acquis disciplinaire à l’appréciation de ses effets, notamment en termes de méthodologie, d’autonomie et de travail en équipe.
L’acquisition de savoir et de savoir-faire figurant dans les référentiels de toutes les disciplines ayant participé au projet (domaines professionnel et général) doit être évaluée que ce soit pour une discipline ou pour les compétences méthodologiques communes (évaluation transdisciplinaire).
Un projet met en œuvre un travail d’équipe, la détermination des résultats attendus, une programmation et la mesure des écarts par des bilans intermédiaires et le bilan final.
Etablir un bilan final permet avant tout d'envisager les améliorations futures. Sans à priori, il est également une évaluation positive avec un regard global sur ce qui a été réalisé. Il permet aussi de se réapproprier ensemble les actions menées et les difficultés rencontrées.
En conclusion, un projet pour être abouti doit comporter un bilan final qui intègre :
• Le bilan des acquis de chaque chercheur,
• L’apport dans le projet personnel et professionnel de chaque chercheur,
• L’appréciation collective du projet.
Ce bilan est un document essentiel souvent obligatoire pour valider le projet réalisé auprès de tous les partenaires. [1]
Ce projet constitue l’étude, la conception et l’implémentation d’une application multi-tiers de gestion, de suivi de projets et de réalisation online de bilan. Chaque membre de l’équipe pilote peut reporter ses avancées dans le projet online sur le Web, améliorer son CV et effectuer le bilan de la partie qui le concerne. Le chef d’équipe, en l’occurrence le chef de projet, pourra tout simplement extraire depuis le site, à tout moment, le bilan des activités de chaque membre et établir le bilan global.
L’organisme pilote chargé du suivi du projet a droit de connexion et peut lui aussi suivre online l’évolution du développement et

en relation

  • Presentation Chine
    4067 mots | 17 pages
  • Absalom absalom
    2893 mots | 12 pages