Welcome to, niico !: p

975 mots 4 pages
DEVOIR TYPE BREVET
CORRECTION

Le genre et l'énonciation:

1. a)Les didascalies (l.6 « sourdement » l.22 ) ainsi que la présence des noms de personnages devant chaque réplique nous indique qu'il s'agit ici d'un texte théâtral. b)Si les répliques s'adressent à chacun des protagonistes et permettent au spectateur de suivre l'intrigue, les didascalies sont destinées aux acteurs et au metteur en scène.

a) Antigone est la nièce de Créon. A la mort d'Oedipe, ce dernier est devenu roi de Thèbes. b) Si Créon tutoie Antigone qu'il considère et traite comme une enfant, la jeune fille vouvoie le roi, marquant ainsi la distance qu'elle entend établir avec le frère de sa mère. c) Des expressions comme « toutes ces brutes vont crever » ou « s'en mettre jusqu'aux coudes » appartiennent au langage familier et donnent à Créon, lorsqu'il les prononce, une dimension humaine: ce n'est plus le Roi qui s'exprime, mais un homme qui souffre.

Une scène de conflit:

a) Antigone s'oppose à Créon parce qu'il a accepté d'endosser des responsabilités qui lui semblent inacceptables. De cette façon, elle entend légitimer son geste et faire prévaloir la loi des dieux sur celle des hommes. b) Antigone éprouve du mépris pour le roi et la fonction qu'il occupe: l.13 » Et c'est cela, être roi! » Mais elle ne peut s'empêcher de ressentir de la pitié pour cet homme qu'elle connaît bien: l. 15 « Pauvre Créon! » c) Moi, je suis reine parce que mes ongles sont cassés et pleins de terre; je suis reine parce que tes gardes m'ont fait des bleus aux bras et que la peur me tord le ventre. Le rapport établi ici est un rapport de cause: les propositions sub conj sont introduites par la conjonction de subordination « parce que ». Les deux dernières,sont, de surcroît, coordonnées par la conj de coordination « Et » qui relie des éléments de même nature. NB La transformation alourdit considérablemnt la phrase: souvent il vaut mieux préférer le GN prépositionnel à la

en relation