Xviii

Pages: 32 (7756 mots) Publié le: 10 mars 2011
|« Le 18e siècle » |

1. Introduction

| |
|(Mise en scène : entrée dans la classe sous le rythme de la chanson révolutionnaire avecle drapeau français). |
| |
|Extrait d’une chanson populaire créée en 1792 au moment de la chute de la monarchie : « La Carmagnole » des Sans-Culotte. |
|Les Sans-Culotte sont des personnages emblématiques de laRévolution française : ce sont des révolutionnaires ! |

Le 18e siècle, autrement appelé le siècle des Lumières, est un grand tournant tant au niveau de la pédagogie qu’à celui des mœurs en passant par les pratiques de l’époque. En effet, de nombreux ouvrages ont été publiés et ont fait scandale. Mais qu’avaient-ils en tête ?
Premièrement, un idéal de liberté s’estdéveloppé et de cet idéal est apparues les notions de : Liberté, Egalité et Fraternité. Ensuite apparaîtra une première forme de pensée athéiste. De cette pensée découlera un relâchement religieux : l’Église prendra moins d’importance dans l’éducation et celle-ci deviendra petit à petit laïque. Le travail intellectuel sera mis en avant !
Deuxièmement, une pensée critique va s’affirmer et va osers’opposer à la monarchie du droit divin pendant que les penseurs, eux, « préparaient » la Révolution française de 1789 : leur rêve étant de revenir à l’état de l’Antiquité.
Finalement, on retiendra Jean-Jacques Rousseau et Johann Heinrich Pestalozzi comme les révolutionnaires de l’éducation.
Affaire à suivre !

|Extrait du film : « Le libertin » de Gabriel Aghion : la censure del’imprimerie. |

a. Contexte historique et social

Nous pouvons diviser ce siècle en deux grandes parties.
La première partie reflète toujours le 17e (prestige de l’art, monarchie absolue du droit divin (persistance de l’esprit classique), etc. C’est une période calme qui suit son cours… mais malgré cet air paisible, les esprits s’échauffentdéjà et l’esprit philosophique, esprit de libre examen, besoin de vérité positive, goût de la critique religieuse et sociale, commence à se faire jour (exemple : Voltaire affirmera audacieusement les droits de la raison).
Entre ces deux parties apparaîtra une nouvelle classe sociale : la bourgeoisie. Celle-ci va prendre de plus en plus de place jusqu’à devenir la classe « dominante » d’un pointde vue économique et intellectuel.

La deuxième période du siècle, quant à elle, est presque entièrement remplie par l’activité littéraire des philosophes, réunis dans une même attitude agressive à l’égard du régime : traduction du dégoût à l’égard d’une législation périmée et d’un gouvernement incapable.

b. Et l’organisation politique ?

La mort de Louis XIV en 1715 laisse laFrance plongée dans une période d’interrogations et de doutes. En effet, pendant son règne, Louis XIV a appauvri la France. Après sa mort, on met en place une régence de l’État, car son seul descendant n’étant âgé que de quatre ans, il ne pouvait lui succéder. C’est Philippe d’Orléans qui va assurer la Régence. Cette période de régence a été synonyme de débauche. Puis, lorsqu’il a eu l’âge pourrégner, Louis XV est monté sur le trône. Il a régné très longtemps et a perdu de nombreuses guerres (guerre de Sept Ans sur le continent européen et outre-mer, en Amérique et en Inde particulièrement, achevé par le traité de Paris de 1763 qui consacre la puissance de l’Angleterre et le poids de la Prusse). Après lui est arrivé Louis XVI, qui a en quelque sorte porté les fautes de ses ancêtres....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • s xviii
  • Théâtre au xviii
  • Médecine xviii
  • Industrie au xviii
  • Synthèse xviii
  • Les français au XVIII
  • Le xviii siecle
  • L'esclavage au xviii

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !