Yupster

1431 mots 6 pages
L’univers dépeint dans le roman Yupster, le personnage de Sylvain Raymond, illustre-t-il que la jeunesse se perd dans un monde artificiel et futile?
Notre société du 21e siècle est bien particulière. En effet, nombreux sont ceux qui sont axés sur le paraître et qui vivent dans la surconsommation. Par ailleurs, les jeunes en sont les principales victimes. Sylvain Raymond, auteur du présent courant littéraire postmoderniste, est un écrivain unique en son genre. Dans son roman Yupster, écrit en 2010, il dresse un portrait assez cru de la jeunesse d’aujourd’hui. Dans son œuvre, le personnage principal, Sylvain Raymond, accumule les conquêtes et les déboires de son nightlife. L’univers dépeint dans le roman Yupter, le personnage de Sylvain Raymond, illustre-t-il que la jeunesse se perd dans un monde artificiel et futile ? En effet, l’univers de Yupster montre par l’entreprise du personnage de Sylvain, une jeunesse égarée dans un mode de vie rempli de superficialité et de consommation. Toutefois, le protagoniste exprime des prises de conscience intéressantes et démontre, à ses heures, un côté plus humain et vrai de sa personne. Bref, l’auteur Sylvain Raymond a voulu montrer, à travers son autofiction Yupster, une projection de la jeunesse d’aujourd’hui assez futile et parsemée d’artifices.

En premier lieu, l’univers dépeint dans Yupster montre, par l’entremise du personnage de Sylvain, une jeunesse perdue dans un mode de vie rempli de consommations et de choses superficielles. En effet, Sylvain le personnage principal participe souvent à des évènements où la consommation de drogues et la sexualité explicite sont au rendez-vous, ce qui met en évidence une jeunesse instable et constituée de futilités : «Je regarde Sue accroupie devant moi sniffer une dernière clé tout en extirpant mon pénis en érection de ma fermeture éclaire entrouverte pour une raison qui m’échappait.» De par cet extrait, l’auteur démontre que le personnage évoque d’une façon banale des gestes

en relation

  • Berenice & marie-sissi
    1273 mots | 6 pages