Zadig de voltaire

Pages: 6 (1370 mots) Publié le: 1 mars 2011
Un conte oriental en apparence extravagant

Cette œuvre de Voltaire nous rapporte l’existence tumultueuse de Zadig, personnage de fiction. "Riche et jeune", doté d’une "figure aimable", "d’un esprit juste et modéré" et d’un "cœur sincère et noble", ce jeune homme croit naïvement pouvoir être heureux, mais une Providence capricieuse paraît s’acharner sur lui : quand il semble toucher à lafélicité, un malheur survient qui le précipite dans la détresse, et inversement, une intervention extérieure lui permet de se tirer des pires situations. C’est ainsi qu’il est tour à tour trompé par des femmes inconstantes (chapitres I et II), condamné à être supplicié pour se voir promu premier ministre (ch. III à VII), puis vendu comme esclave en Égypte (ch. IX), menacé du bûcher (ch. XI), faitprisonnier par le brigand Arbogad (ch. XIV) pour finalement regagner sa patrie babylonienne en compagnie de la reine Astarté qu’il a lui-même libérée de l’esclavage (ch. XVI). Après des combats qui doivent désigner l’homme qui méritera d’épouser la reine, Zadig est déclaré vainqueur, mais, dernier revers de fortune, il est spolié par un adversaire malhonnête. Désespéré, il rencontre alors un ermitequi n’est autre que l’ange Jesrad déguisé et qui lui explique l’ordre de l’univers (ch. XVIII). Zadig, à nouveau confiant, remporte l’épreuve des énigmes et retrouve ainsi l’amour et le pouvoir auxquels son mérite le destinait (ch. XIX).

On peut donc, à la lecture de cette vie parsemée de déboires aussi brusques qu’imprévisibles, s’apercevoir que Zadig est un conte au confluent de troistraditions : tout d’abord du conte de fées mis à la mode par Perrault et Mme d’Aulnoy, puis modifié par le goût de l’Orient auquel a contribué le recueil de contes persans, chinois et arabes, intitulé Les Mille et une Nuits, traduit par Galland en 1704. À l’invraisemblance des premiers, se sont ajoutés le dépaysement, la sensualité et la cruauté du récit oriental. Ensuite Zadig ressortit au romanpicaresque qui rapporte la lente ascension sociale d’un pauvre hère bientôt suivie d’une descente brutale à la suite d’un coup du sort à laquelle succédera une nouvelle remontée. Au cours de ces mésaventures, le héros apprend une philosophie de la vie et réfléchit sur le destin qui mène le monde. Enfin le conte de Voltaire appartient au roman précieux et sentimental qui relate les tribulations de deuxamants séparés, retrouvés puis à nouveau éloignés par le meurtre, l’esclavage, la fuite, les combats ou la capture.

Cependant le genre prédominant est bien le conte oriental qui parvient à synthétiser les divers aspects de la tradition romanesque.
Un conte satirique

Voltaire a d’abord utilisé la fiction orientale pour tourner la censure ou le pouvoir qui, par deux fois déjà, lui avait faitgoûter au confort très restreint de la Bastille.

Voltaire règle donc quelques comptes dans Zadig aussi. Derrière l’archimage Yébor, se cache l’évêque Boyer, ennemi déclaré du philosophe ; derrière Orcan se dissimule le chevalier de Rohan qui avait fait bâtonner le jeune Arouet après que l’auteur de Zaïre eut dénoncé sa tricherie au jeu de la reine. Mais d’une manière générale, Voltaireégratigne tout le monde : le fanatisme des prêtres et leur ignorance, la vénalité des ministres, la sottise des médecins, le coût de la justice et son manque d’impartialité. Sans arrêt, nous devons chercher les clefs qui nous ramènent à la Régence ou au règne de Louis XV. En fait derrière la fiction babylonienne, Voltaire nous brosse le portrait de Paris, n’hésite pas à dénoncer les travers sociaux :futilité des conversations, médisance, plaisirs faciles, vanité et susceptibilité de la noblesse, et même à exposer ses idées sur l’art. Voltaire, avec quelque précaution, dénonce aussi l’absolutisme qui n’épargne ni celui qui parle, ni celui qui se tait, et d’une manière générale un monde où qualités et mérite ne sont pas reconnus.
Un conte philosophique

Zadig a conservé du conte une suite...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Zadig de voltaire
  • zadig, voltaire
  • Zadig de voltaire
  • Zadig et voltaire
  • Zadig de voltaire
  • Zadig
  • Zadig de voltaire
  • Zadig de voltaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !