Zgeug

Pages: 6 (1326 mots) Publié le: 8 janvier 2014
Désir et bonheur


I/ La satisfaction du désir engage t-elle la fin du désire

 Sens commun : le désir est désir de quelque chose  absence, manque d’un objet.
 Le désir recherche la satisfaction  l’obtention de l’objet
 Procure le plaisir différent (état de bien être sensible, sensation agréable)
 Stop le manque lié à la frustration
 Satisfaction du désir = mort du désir  on nedésire plus ce qu’on à obtenu

Limites :

Schopenhauer :
-La satisfaction, courte, fait rapidement place à un nouveau désir.
-Pour un désir satisfait, 10 sont contrariés et perdurent
Le désir est finalement moins lié à l’absence d’un objet particulier (prétexte), qu’à une tendance naturelle de notre sensibilité.

Définition 1 : le désir passionnel
 Tendance spontané et consciente(différent du désir inconscient : pulsion, instinct) vers une fin quelle qu’elle soit, dont on attend satisfaction et plaisir mais qui s’accompagne nécessairement de souffrance ( frustration, déception, nostalgie)
Emotion, sentiment lié au corps, à ma nature sensibles.
 Involontaire, état subi et passif qui s’impose à nous  Passion = « pathos » = souffrance. = ALIENATION
Irrationnel :illogique, absurde
Déraisonnable : contraire aux normes / valeurs / signification / habituelles.
Illimité : aucun objet ne lui convient
Multiple : le désir a des formes diverses et s’attache à de nombreux objets.
Contradictoire : conflit de désirs incompatible. Il veut et ne veut pas être satisfait : la non satisfaction augmente le désir et le plaisir de la satisfaction finale.
Rôle del’imagination : -projection de la satisfaction.
-idéalisation de l’objet (Stendhal)
-source d’illusion ?
 Désirs = constat d’une faiblesse chez l’homme, signe de son imperfection : mouvement perpétuel vers autre chose. C ‘est l’idée de la finitude de l’homme

Enjeu : Le bonheur
Quel concept dubonheur est engagé par le désir personnel ?
Bonheur : satisfaire un maximum de désir pour un max de plaisir. Succession perpétuelle de plaisir.
Hédonisme : doctrine philosophique qui place le désir comme un but dans la vie. Le bonheur : satisfaction des désirs quelles que soient les conséquences et la valeur morale de mes actes.


Limites :

La souffrance résultant des conséquences de mesactes peut être supérieure au plaisir obtenu.
 Plaisir = émotion vive mais passagère  Bonheur partiel, incomplet et éphémère
 La souffrance sera toujours présente.
 Hédonisme : le plaisir est toujours gagné sur la souffrance. Le bonheur se place sur un fond général de désespoir : mort inévitable, souffrance perpétuelle et existence absurde.
Pessimisme : Le bonheur est le fruit du hasarddont on saisit les bienfaits par dépit.

II/ Le bonheur passe t-il par la maitrise des désirs ?

Si la souffrance accompagne nécessairement le désir, on peut cependant limiter la souffrance en limitant ses désirs.
Stoïcisme et épicurisme : on peut régler l’usage des désirs pour la raison / volonté.

Définition 2 : le désir rationnel

 Pour les stoïciens (Epictète, Sénèque  Descartes) :Le désir est une représentation intellectuel, il dépend de moi, volonté de le modifier.
 Pour Descartes, il faut « changer l’ordre de ses désirs plutôt que l’ordre du monde »
 Il faut apprendre à vouloir ce qu’on peut avoir.
 Le désir est une volonté unique droite, efficace et rationnelle.
 Epicurisme (Epicure) : distinction entre désirs non naturels (fortune, gloire) et naturel  nonnécessaire (gourmandise) et nécessaire (besoins vitaux)
 Accepter la vie telle qu’elle est, se contenter de peu, jouir du présent avec ce qu’on a (Carpe Diem).

Enjeu : quelle conception du bonheur est engagée par le désir rationnel ?

Bonheur= absence de souffrance, pas nécessairement le plaisir (ATARAXIE, mot grec : «absence de trouble ») paix intérieur, tranquillité de l’âme  Harmonie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !