Zmer

1138 mots 5 pages
Quel fait, présenté dans le premier paragraphe, va déclencher les péripéties qui vont suivre ?
Quel est le temps verbal utilisé pour décrire cet événement et par quelle indication temporelle est-il souligné ? L’événement déclencheur des péripéties est le départ du père avec sa femme « pour visiter un de ses troupeaux » (l. 67). Le temps verbal utilisé pour décrire cet événement est le passé simple.
L’indication temporelle « un certain jour d’automne » marque la rupture avec la trame narrative de la situation initiale utilisant l’imparfait1 Quel fait, présenté dans le premier paragraphe, va déclencher les péripéties qui vont suivre ?
Quel est le temps verbal utilisé pour décrire cet événement et par quelle indication temporelle est-il souligné ? L’événement déclencheur des péripéties est le départ du père avec sa femme « pour visiter un de ses troupeaux » (l. 67). Le temps verbal utilisé pour décrire cet événement est le passé simple.
L’indication temporelle « un certain jour d’automne » marque la rupture avec la trame narrative de la situation initiale utilisant l’imparfait
Quel autre événement va rompre la tranquillité de Fortunato ? Relevez l’adverbe qui souligne le caractère inattendu de la perturbation. La rêverie de Fortunato devant « les montagnes bleues »
(l. 73) va être troublée par « l’explosion d’une arme à feu » (l. 76) et l’apparition d’un homme « à bonnet pointu » (l. 80-81) rapidement identifié comme étant un de ces bandits déjà évoqués au début du récit.
L’adverbe « soudainement » (l. 75) indique bien qu’il s’agit d’un événement inattendu.
L’enfant se décide-t-il tout de suite à héberger le bandit ? Pourquoi hésite-t-il à votre avis ? La réticence de Fortunato a héberger le bandit peut être motivée par sa crainte de ne pas respecter l’autorité paternelle et de ne pas être digne de la mission qui lui a été confiée : « Et que dira mon père si je te cache sans sa permission ? » (l. 96). Peut-être aussi craint-il une intervention des

en relation