A lire

1048 mots 5 pages
Remue-ménage autour du bureau de liaison à Rabat, confirmation officieuse de la visite annoncée de Shimon Pérès… La Maroc cède-t-il aux pressions américaines ? Enquête.

Quel est le secret de cette activité fébrile au niveau du bureau de liaison israélien de Rabat ? Ces va et vient autour d’une structure dont les activités sont supposées être gelées ? Cette surveillance accrue autour des bâtiments ? Sous couvert d’anonymat, une source nous a confié que le cambriolage, il y a quelques mois de cela, du bureau de liaison israélien de Rabat, | |

avait poussé l’ambassade de l’état hébreu à Paris à dépêcher une commission d’enquête, qui a conclu à la nécessité d’instaurer une surveillance continue des bâtiments .
En aparté, on parle plutôt de travaux de réfection pour préparer l’ouverture éventuelle de la représentation diplomatique dont le Maroc avait gelé les activités en 2000. Le Maroc avait à l’époque invité le chef du bureau israélien de Rabat, Gadi Golan, à cesser ses fonctions et rappelé par la même occasion, Talal Ghofrani, le représentant marocain en Israël. Aujourd’hui, malgré le démenti répété des autorités officielles, il semble que tous les indicateurs penchent en faveur d’une normalisation prochaine des relations entre le Maroc et l'état d'Israël.
Selon une source interne au journal Haaretz, des pourparlers secrets orchestrés par le chef de la diplomatie Sylvan Shalom se dérouleraient entre les gouvernements israélien et marocain depuis déjà plus de deux ans. Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères d’Israël, Shalom Cohen, ne serait pas étranger à ces contacts. à l’origine de ces soupçons qui deviennent récurrents, les déclarations récentes de Shimon Pérès. La chaîne d’information Aljazeera, citant un haut responsable du ministère israélien des Affaires étrangères, avait affirmé qu'un "accord de principe pour le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays avait été conclu entre le roi Mohammed VI du Maroc et le

en relation

  • à ne pas lire
    369 mots | 2 pages
  • A lire
    804 mots | 4 pages
  • A Lire
    1926 mots | 8 pages
  • a ne pas lire
    343 mots | 2 pages
  • A lire
    564 mots | 3 pages
  • A lire !
    713 mots | 3 pages
  • A ne pas lire.
    407 mots | 2 pages
  • a lire
    317 mots | 2 pages
  • À lire
    263 mots | 2 pages
  • À lire ou pas
    4753 mots | 20 pages